“La belle et la meute” primé au Festival du film francophone d’Angoulême

 “La belle et la meute” primé au Festival du film francophone d’Angoulême


Après une apparition remarquée à Cannes parmi la sélection « un certain regard », le film tunisien "La belle et la meute" de la réalisatrice Kaouther Ben Hania continue de susciter l’intérêt à l’international, où il vient d’être distingué par un autre festival de renom.


Après avoir fait l'ouverture de la quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes, obtenant au passage une Standing Ovation et le prix de la meilleure création sonore, le film "La belle et la meute" (« Aala Kaf Ifrit ») a obtenu lundi le prix Valois Magelis du jury étudiant au Festival du film francophone d'Angoulême.



Le film tunisien s’inspire d’une affaire survenue en septembre 2012 qui a provoqué l’émoi de l’opinion nationale et internationale, où Mariem (nom d’emprunt) fut violée par plusieurs policiers, condamnés depuis par la justice. Le fiancé de la jeune femme avait aussi été victime de chantage.


Sa réalisatrice Kaouther Ben Hania a fait des études de Cinéma à Tunis puis Paris. Touche à tout, elle réalise des courts-métrages, des documentaires en plus des longs métrages.


 


S.S

Seif Soudani