France-Algérie. « Cette invitation est une reconnaissance de mon travail accompli » : Karim Amellal qui a accompagné le président Macron en Algérie

A droite : Karim Amellal, écrivain et enseignant à Sciences-Po. Emmanuel Macron (C) au Maqam E'chahid, le Mémorial du Martyr à Alger, ce mercredi 6 décembre 2017. Crédit photo : DR

Karim Amellal est écrivain et enseignant à Sciences-Po. Il est également cofondateur du média en ligne Chouf-Chouf porté sur l’Algérie et de SAM Network, un projet vidéo encyclopédique. Il a 39 ans, le même âge que le président français Emmanuel Macron avec lequel il est parti en Algérie ce mercredi 6 décembre. Pour le Courrier de l’Atlas, il a accepté de nous raconter ce voyage ...
LIRE SUITE

Algérie. Macron invite les jeunes Algériens à regarder vers l’avenir

Le président français Emmanuel Macron, en conférence de presse à l'hôtel El Aurassi à Alger le 6 décembre 2017. LUDOVIC MARIN / AFP

Après sa tournée africaine de plusieurs jours, le président français a déposé ses valises aujourd’hui à Alger pour une visite de travail et d’amitié. Il a été accueilli à l’aéroport d’Alger par le président du Conseil  de la nation, Abdelkader Bensalah, du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, du général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-minis...
LIRE SUITE

Algérie. Le ministre des Moudjahiddines refuse de « tourner la page » de la colonisation

Le ministre algérien  des Moudjahiddines , Tayeb Zitouni. FAROUK BATICHE / AFP

Avant même l'arrivée d'Emmanuel Macron à Alger pour une visite de « travail et d’amitié » demain mercredi (6 décembre), le ministre algérien des Moudjahiddines (anciens combattants, ndlr) Tayeb Zitouni, s’est pressé de mettre en avant le dossier de la mémoire pour rappeler au président français ses déclarations lors de la campagne pour la présidentielle française...
LIRE SUITE

Algérie. TSA licencie son caricaturiste

Le jeune et talentueux caricaturiste, Ghilas Ainouche, licencié mardi 28 novembre par son employeur, le site Tout sur l’Algérie (TSA).

Le jeune et talentueux caricaturiste, Ghilas Ainouche, s’est fait licencié mardi 28 novembre par son employeur, le site Tout sur l’Algérie (TSA). Un licenciement que Ainouche a qualifié, dans un communiqué publié sur son compte facebook,  de « mise à l’écart brutale ».  ...
LIRE SUITE

France. Le festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec, loin des clichés

Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec, du 24 novembre au 5 décembre 2017 - « Les Bienheureux » de Sofia Djama projeté, en avant-première au Trianon, le 30 novembre 2017.

Jusqu’au 5 décembre, la 6e édition du festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec se déroule au cinéma le Trianon, dans le 93. Et comme chaque année, la programmation est éclectique et « loin des visions médiatiques stéréotypées ». ...
LIRE SUITE

Algérie. Le pouvoir garde la main haute sur les collectivités locales

Le ministre algérien de l'Intérieur, Noureddine Bedoui présente les résultats officiels des élections locales, au centre de conférence de la CIC à Alger, lors d'une conférence de presse tenue le 24 novembre 2017. BILLAL BENSALEM / NURPHOTO / AFP

Le pouvoir en place peut maintenant plancher sur la présidentielle de 2019 sans grand souci. Pour cause, les rênes de l’écrasante majorité des collectivités locales, APW et APC, sont entre des "mains sûres".  ...
LIRE SUITE

Algérie. Présidence / Me Ksentini : la polémique

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika arrivant à un bureau de vote à Alger, lors des élections législatives algériennes, tenues le 4 mai 2017. RYAD KRAMDI / AFP

L’ancien président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’Homme (CNPPDH), Farouk Ksentini, persiste et signe. Point démonté par le démenti cinglant de la présidence de la République sur les supposées confidences que lui aurait fait le chef de l’Etat quant à son intention de briguer un 5ème mandat, Me Ksentini assure qu’il a bel et bien rencontré Bou...
LIRE SUITE

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Grève des mots au Bac

    C'était comme à l'usine et les candidats se succédaient à la chaîne. Mon tour allait arriver malheureusement plus vite que prévu parce que deux garçons de mon âge qui me devançai...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer