3 mois de prison avec sursis pour avoir agressé verbalement E. Zemmour

 3 mois de prison avec sursis pour avoir agressé verbalement E. Zemmour

Eric Zemmour a été condamné en appel pour des propos anti-musulmans tenus sur France 5. Jacques Demarthon/AFP

Le procès de Mehdi K. s’est tenu hier, mercredi 9 septembre, devant la 10e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris. Jugé pour « menace réitérée de crime », l’homme de 28 ans a été condamné à 3 mois de prison avec sursis.

Le 30 avril dernier, Mehdi K. s’était filmé en train d’insulter le polémiste français dans les rues de la capitale, une vidéo d’une vingtaine de secondes qu’il avait posté sur son réseau social Snapchat. Peu de temps après, il a publié une seconde séquence dans laquelle il affirmait avoir craché sur lui, avant d’exprimer des regrets dans une troisième vidéo :  « En voyant [Eric Zemmour], je me suis laissé emporter. » Et d’ajouter : « Je n’avais ni l’intention, ni l’envie de l’agresser physiquement […]. Je ne lui ai pas craché dessus. On peut voir dans une vidéo publiée par la suite me vanter de lui avoir craché dessus, mais c’est complètement faux. »

Les explications

Devant le tribunal correctionnel de Paris, l’accusé s’est expliqué : « Au départ je voulais lui parler et j’ai été pris par l’engouement. J’ai réagi comme un gamin de 16 ans », avant d’ajouter : « Je n’avais ni l’intention de nuire à son intégrité physique ni lui faire peur. Je ne pense pas lui avoir fait peur ». Mehdi K, qui travaille dans une association d’aide aux enfants en difficulté a poursuivi : « Je n’avais pas envisagé que la vidéo soit autant relayée. Je l’avais juste postée sur mon Snapchat (600-800 abonnés à l’époque). Je ne cache pas m’être fait remonter les bretelles par toute la direction de l’association. Je n’ai pas montré le bon exemple. »

Le verdict

Jugé pour « menace réitérée de crime » (“Un petit doigt dans le cul Eric?”, avait dit le prévenu dans sa vidéo, dans une volonté d’humilier et non pas de menacer a-t-il affirmé), Mehdi K.  a été condamné à 3 mois de prison avec sursis. Il s’est également vu interdire tout contact avec Eric Zemmour et devra suivre un stage de citoyenneté pour, selon le tribunal, « apprendre à réfléchir un peu sur ce qu’est la loi ».

>> Lire aussi : Eric Zemmour définitivement condamné pour ses propos islamophobes

La plainte d’Eric Zemmour

Dans sa plainte, l’essayiste a affirmé que l’agression dont il a été la cible ce 30 avril était dans le droit fil d’autres actes plus ou moins similaires, survenant en moyenne deux à trois fois par semaine.

Par ailleurs, le polémiste connaîtra le 25 septembre prochain la décision du tribunal après son procès pour « injure publique à caractère racial » et « provocation publique à la haine raciale » contre l’immigration et l’islam. Initialement prévu en janvier, le procès s’était tenu en juillet dernier.

Malika El Kettani