Chèque énergie, chèque inflation : coups de pouce pour les plus modestes

 Chèque énergie, chèque inflation : coups de pouce pour les plus modestes

Le chèque énergie est une aide au paiement des dépenses d’énergie (factures d’électricité, de gaz, rénovation énergétique…) adressé aux ménages qui ont des revenus modestes. BURGER / Phanie / Phanie via AFP

Chèque énergie, chèque inflation. Deux aides gouvernementales exceptionnelles qui vont être versées à partir d’aujourd’hui. Objectif : aider les ménages les plus en difficulté.

 

Les versements vont s’étaler sur plusieurs semaines. Certains foyers vont commencer dès aujourd’hui à percevoir le chèque énergie et l’indemnité inflation. Le premier concerne 5 millions de ménages français, il s’agit d’une aide de 100 euros. Aide annoncée par Jean Castex en septembre dernier, pour faire face à la hausse des tarifs de l’électricité, du gaz et du fioul.

Ce montant viendra s’ajouter au chèque déjà envoyé en avril dernier, dont le montant pouvait atteindre 200 euros, en fonction du revenu fiscal et de la composition du ménage. Pour être éligible à cette aide, il faut, pour une personne seule, que le revenu fiscal de référence soit inférieur à 10 800 euros.

Cette semaine, ce nouveau chèque énergie sera ainsi envoyé aux habitants d’Île-de-France, Bourgogne Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Pays de la Loire, Centre Val-de-Loire, Corse, Grand-Est, Hauts-de-France et les départements d’Outre-Mer. La semaine prochaine, ce sera au tour de la Nouvelle-Aquitaine, de la région sud, de l’Occitanie et du Bas-Rhin.

2 000 euros net mensuels

Quant à l’indemnité inflation, elle sera perçue par 38 millions de personnes. Il s’agit également d’un coup de pouce de 100 euros. L’annonce a été faite en octobre dernier. Cette indemnité sera versée aux salariés, indépendants, exploitants agricoles, invalides, retraités, chômeurs, allocataires des minima sociaux, étudiants boursiers. Un seul critère : percevoir moins de 2 000 euros net mensuels.

Ce sont les étudiants boursiers qui en bénéficieront en premier. Les versements s’étaleront jusqu’au mois de février, pour finir avec les retraités. Il s’agit d’une somme défiscalisée, qui sera versée en une seule fois, sans qu’aucune démarche ne soit nécessaire de la part des bénéficiaires.

 

Chloé Juhel