Le documentaire Ghost Hunting représentera la Palestine aux Oscars

 Le documentaire Ghost Hunting représentera la Palestine aux Oscars

Le réalisateur palestinien Raed Andoni («Ghost Hunting») après avoir reçu l’ours d’argent du meilleur documentaire lors de la cérémonie de remise des prix du 67ème Festival de la Berlinale à Berlin


La nouvelle est tombée ce jeudi 30 août au matin. "Ghost Hunting" du réalisateur Raed Andoni représentera la Palestine aux oscars 2019 dans la catégorie du meilleur film étranger. L'an passé, c'était "Wajib" d'Annemarie Jacir qui avait été choisi.


Huit ans après l’excellent "Fix Me", le cinéaste palestinien Raed Andoni revient avec "Ghost Hunting", Prix du meilleur documentaire à Berlin en 2017. 


Dans "Ghost Hunting", le réalisateur reconstitue dans un hangar de Ramallah un centre d'interrogatoire israélien. A travers des jeux de rôle, d'anciens détenus vont revivre leur détention y compris les mauvais traitements.


"Depuis 1967, plus de 800 000 Palestiniens ont été emprisonnés et ont subi des harcèlements physiques et psychologiques à l'intérieur des prisons israéliennes. La Palestine est une société  composée d'anciens prisonniers et derrière la douleur qu'il y a dans chaque expérience de prison, les Palestiniens arrivent à la transformer fièrement en un travail d'art", a réagi sur sa page Facebook Raed Andoni, rappelant que "Ghost Hunting a pu voir le jour grâce aux anciens prisonniers palestiniens. Nous sommes très fiers que ce film représente la Palestine aux Oscars". 


Il s’agit là de la onzième production cinématographique proposée par la Palestine, depuis 2003 aux Oscars. 

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune