L’”édition résistance” du festival Africa Fête à Marseille

 L’”édition résistance” du festival Africa Fête à Marseille

© AFP


Le festival Africa Fête à Marseille 2018 sera-t-il le dernier ? Les organisateurs ont lancé un crowdfunding pour tenter de récolter 25 000 euros.


Le coup est classique, la région a coupé les subventions. La structure Cola Production doit désormais faire des pieds et des mains pour joindre les deux bouts et sauver leur festival. En l’occurrence ici, il s’agit du festival Africa Fête à Marseille et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Jusqu’au 23 juin, l’édition 2018 a bien lieu mais elle pourrait être la dernière… ce qui fait dire aux organisateurs que cette année, il s’agit d’une « édition de résistance ».



Hétérogénéité de la culture africaine 


Ce festival existe depuis près de 15 ans à Marseille. Un rendez-vous qui « met à l’honneur l’immense richesse et l’hétérogénéité de la culture africaine » par le biais de la musique, mais aussi du cinéma et de la danse. Et c’est la première fois que la situation financière est à ce point problématique. Les organisateurs ont donc lancé une opération crowdfunding sur le site kisskissbankbank pour tenter de récolter 25 000 euros, une somme nécessaire « pour les bénévoles, les artistes, la logistique et l’organisation ».


Reflet de Marseille


Africa Fête est un des plus anciens festivals de musiques africaines en France, créé en 1978 à Paris par Mamadou Konté, militant humaniste et panafricain. Le rendez-vous a connu six éditions aux Etats-Unis avant de s’installer également en 2001 à Dakar. Et donc, juste après, à Marseille où l’événement a pris toute son ampleur, « avant tout un des plus beaux lieux de rencontres entre des citoyens issus d’origine, de culture et de statut social différents : le reflet de Marseille ».


Chloé Juhel


Pour sauver le festival Africa Fête à Marseille:

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/festival-africa-fete

Chloe Juhel

Chloe Juhel