Culture : une audience très attendue au Conseil d’Etat

 Culture : une audience très attendue au Conseil d’Etat

Grand rassemblement des professionnels de la culture contre la fermeture des lieux culturels, à la Place de la Bastille à Paris, le 15-12-2020. JEROME LEBLOIS / HANS LUCAS / AFP

C’est ce matin (21 décembre) qu’une audience publique a lieu au Conseil d’Etat suite au recours déposé par les professionnels de la culture pour une réouverture des établissements culturels.

 

Audience publique

« Nous voulons la réouverture au public qui est essentielle. Nous voulons des moyens pour travailler, répéter, créer, tout en respectant les protocoles sanitaires », exigent les professionnels de la culture. Suite à un appel de ces derniers, le 15 décembre dernier, un recours a été déposé devant le Conseil d’Etat. Pour demander la suspension de la fermeture des établissements culturels (Théâtres, cinémas…). Une fermeture prolongée d’au moins trois semaines par le gouvernement.

William Bourdon, un des avocats en charge de cette procédure, axera son argumentaire notamment sur le principe de légalité. « Personne ne comprend que la fermeture des théâtres ait été prolongée alors que les établissements cultuels sont autorisés à ouvrir. La situation y est exactement la même au niveau des protocoles sanitaires. Et plusieurs études ont démontré que les théâtres ne sont pas des clusters. Ce principe de légalité est totalement violé » (France culture, 17 décembre 2020).

Droits sociaux

« Les caisses sociales des artistes et techniciens doivent être renflouées. Et les droits à l’assurance chômage, à la Sécurité Sociale, garantis ». C’est ce que les professionnels de la culture réclament dans une pétition qui a récolté plus de 41 000 signatures. Ces derniers exigent aussi le droit à « la formation professionnelle, à la médecine du travail et aux congés payés ». Ils demandent la prolongation des droits « jusqu’à un an après la fin de la période d’impossibilité de travailler ». Pour les intermittents du spectacle notamment.

>> Lire aussi : Restauration : les grands perdants du déconfinement se mobilisent

Demain c’est loin ?

« La ministre s’est engagée à réunir toutes les organisations représentatives avant fin décembre afin de travailler l’hypothèse d’une réouverture début janvier ». C’est ce que rapportait la CGT spectacle suite à une réunion avec Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, le 15 décembre dernier. Le résultat du recours en référé liberté au Conseil d’État devrait être connu dans 48 heures.

En attendant, les professionnels de la culture préparent leur retour. « Pendant cette triste crise, des milliers de spectacles, d’œuvres, peuvent se préparer pour demain. On les découvrira d’abord sur les plateformes en ligne avant qu’ils ne soient donnés en public dès que les conditions sanitaires le permettront ».

Dans cette optique, un déblocage de fonds d’urgence de l’Etat, des régions ou encore des départements, est espéré. Pour financer la reprise du travail et les futurs spectacles qui reprendront dans tout le pays.

>> lire aussi : Covid-19 : Durement touchés, les bars s’organisent déjà

 

Charly Celinain