Le fast-food, mauvais élève du tri sélectif

 Le fast-food, mauvais élève du tri sélectif

KENZO TRIBOUILLARD / AFP


Mac Do et KFC viennent de se faire épingler par une association écologiste. Les deux enseignes ne respecteraient pas la loi en matière de tri de ses déchets.


L’ONG Zero Waste France a décidé de porter plainte au Tribunal de Grande Instance de Paris contre ces deux géants du fast-food au motif qu’ils ne trieraient pas correctement leurs déchets en salle puisque ceux-ci seraient mélangés aux liquides et aux restes de nourriture dans les sacs-poubelle.


Ce sont les deux magasins de la Place de la République à Paris qui sont visés par cette action en justice. L’année dernière, l’association Zero Waste France avait déjà sommé Mac Do et KFC de réviser sa politique de tri des déchets, en vain donc.


Dysfonctionnements


Que risquent Mac Do et KFC au regard de la loi? Depuis le 1er juillet 2016, date de l’adoption du « décret 5 flux », les entreprises et administrations sont désormais obligées de trier leurs déchets pour favoriser le recyclage de 5 flux : papier, métal, plastique, verre et bois.


Lorsque ce tri n'est pas respecté, cela peut être sanctionné d'une amende de 150 000 euros, selon le Code de l'environnement. Du côté de la direction du groupe KFC, on affirme prendre le sujet « très au sérieux ».


Chez Mac Do, on concède qu’il y aurait des « dysfonctionnements » concernant le restaurant de la Place de la République. Ce sera désormais à la justice d’en juger.


Si, entre-temps, les politiques ne s’en sont pas mêlés puisque l’ONG a par ailleurs appuyé le dépôt de sa plainte par un courrier qu’elle a envoyé à la nouvelle secrétaire d’Etat en charge de l’Ecologie, Brune Poirson, afin d’« attirer son attention sur le tri des déchets (…) et son non-respect par plusieurs enseignes de la restauration rapide ».

Chloé Juhel

Chloé Juhel