La finance islamique marocaine se met au numérique

 La finance islamique marocaine se met au numérique

crédit photo : Sofie Delauw/Cultura Creative/AFP


Forte d’un capital initial de 600 millions de dirhams et d’un réseau national sur 16 villes, la banque maroco-qatarie Umnia Bank a décidé de ne pas s’implanter physiquement à l’étranger et de passer par le numérique. “Nous sommes la première banque au Maroc à avoir mis en place une plateforme mobile pour nos clients à l’étranger, sans qu’ils aient besoin de passer en agence, explique son directeur général, Adnane El Gueddari. Un mobile permet d’ouvrir un compte à distance, de le gérer ou de faire un transfert.”


 


Un choix délibéré, moderne et efficace : Nos clients veulent se retrouver dans nos valeurs d’éthique, de transparence et de convivialité. La présence physique n’est plus aussi nécessaire que par le passé. Ces outils et ces canaux de distribution sont le meilleur moyen de les accompagner dans leurs démarches en respectant leurs convictions.” Une sorte d’alchimie moderne entre valeurs religieuses, économie réelle et numérique en devenir.


 


voir aussi : 


Youssef Baghadadi : "Ce business model est universel"


Le marché de la finance islamique en pleine expansion

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).