Football. Record d’invincibilité pour les Fennecs

 Football. Record d’invincibilité pour les Fennecs

Riyad Mahrez Riyad Mahrez (Manchester City), auteur du second but de son équipe sur coup franc (28e minute). Giuseppe CACACE / AFP

En battant la Tunisie vendredi 11 juin (0-2) avec notamment un but de Riyad Mahrez, l’Algérie a allongé sa série d’invincibilité à 27 matchs. C’est un record pour une nation africaine. Les Fennecs effacent des tablettes la Côte d’Ivoire.

 

Tenante du titre de la Coupe d’Afrique des nations, remportée en 2019 en Égypte, la sélection algérienne guidée par le coach Djamel Belmadi n’en finit par surprendre. En prenant le meilleur en amical sur la Tunisie (0-2), vendredi soir à Radès, les Algériens ont établi un nouveau record. Les Fennecs ont enchaîné un 27e match d’affilée sans défaite, effaçant des tablettes la Côte d’Ivoire de Yaya et Kolo Touré, Didier Drogba et Gervinho, qui avait tenu 26 rencontres sans perdre, entre 2010 et 2013.

L’Algérie l’a emporté avec quelques visages bien connus de Ligue 1 titulaires au coup d’envoi -Youcef Atal (Nice), Djamel Benlamri (Lyon), Haris Belkebla (Brest), Aïssa Mandi (ex-Reims), Sofiane Feghouli (ex-Grenoble) ou encore Ramy Bensebaini (ex-Montpellier et Rennes), mais aussi le vice-champion d’Europe et Sarcellois Riyad Mahrez (Manchester City), auteur du second but de son équipe sur coup franc (28e minute).

« On a travaillé tactiquement pour gêner leur sortie de balle. Ce que la RDC (battue la semaine passée par la Tunisie, 1-0) n’a pas su faire. En seconde mi-temps, on avait plusieurs occasions de tuer le match. Ça a été un beau match, âpre », a savouré le sélectionneur Belmadi, originaire de Champigny, banlieue sud de Paris.

L’Algérie qui tentera de conserver sa couronne dans sept mois lors de la CAN 2021 (qui se jouera en janvier 2022), affrontera le Burundi le 16 juin prochain.

>> Lire aussi : 

Trophée des champions en Israël. Des militants en colère contre la ligue française de Football

Le footballeur Riyad Mahrez apporte son soutien à la Palestine

 

 

Nadir Dendoune