Gennevilliers. Banlieue Plus organise un gala pour venir en aide aux démunis

 Gennevilliers. Banlieue Plus organise un gala pour venir en aide aux démunis

Gala de charité organisé par l’association Banlieue Plus


Les quartiers populaires sont souvent montrées du doigt alors que les initiatives positives y sont légion. Dès 14h, ce samedi 28 janvier, l'association Banlieue Plus organise à l'espace Grésillons de Gennevilliers, un grand gala de charité pour récolter des fonds au profit de ses maraudes. Au programme, des chanteurs comme Médine, ou Nessryne, qui s'est fait connaître lors de l'émission Popstars. Samy Amara, le talentueux humoriste ou Ibrahim, brillant magicien, viendront y apporter de la bonne humeur.


Une tombola permettra également aux participants de remporter divers lots, dont un voyage au soleil, des smartphones et des tablettes.  


"La vocation initiale de notre association est de mettre en avant une autre image des banlieues. Constituée en différents pôles, elle agit des actions tout au long de l'année pour l'accès à la citoyenneté, en faveur de la solidarité, de la lutte contre les préjugés et propose aides et conseils aux habitants des quartiers populaires", détaille Saliha, coordinatrice du pôle maraudes. 


Depuis 2010, Banlieue Plus parcourt la région parisienne pour venir en aide aux plus démunis. "Tous les dimanches, été comme hiver, nous distribuons en moyenne 170 paniers repas : des sandwichs, des boissons, des fruits, du lait mais aussi un kit hygiene, en plus des colis alimentaires pour les familles en difficulté", détaille Saliha.


Des actions qui sont indispensables face à la détresse sociale grandissante. "En hiver, nous donnons également des sacs de couchage, des bonnets, des gants et des chaussettes", nous précise de son côté, Zora, membre de Banlieue Plus.


L'association compte une dizaine de membres, "mais il nous arrive d'avoir jusqu'a 40 bénévoles", continue-t-elle fièrement. 


Le problème, comme beaucoup d'associations : Banlieue Plus ne reçoit aucune subvention, juste des dons de particuliers. "C'est aussi un gage de liberté", rappelle-t-elle.


La réussite du gala de samedi est donc très importante pour l'association qui espère faire salle comble.


Nadir Dendoune

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune