Le combat de Gamart pour récupérer Castro

 Le combat de Gamart pour récupérer Castro

Castro et son maître Gamart.


La vidéo a « fait le buzz », comme on dit. Sauf que les conséquences ne sont pas forcément évidentes pour Gamart, cet habitant de Montreuil qui a été surmédiatisé après cette vidéo où on le voit déambuler dans les rues de la ville sur son cheval, Castro. Aujourd’hui, l’animal a été enlevé à son propriétaire, à l’initiative d’une association de défense des animaux. On est alors très rapidement passé du comique au tragique. Interview.

 


 


LCDA : Où en êtes-vous dans la procédure pour récupérer votre cheval ?


Pour récupérer Castro, avec mon avocate, Noémie Saidi-Cottier, notre premier combat, ça a déjà été de savoir où il était… ce qui paraît hallucinant. Depuis, on essaye d'obtenir le dossier pour pouvoir contester la procédure, puisqu'il il n'y a aucune raison valable pour que Castro reste en dépôt. On ne m'a remis aucune pièce : on m'oppose le secret de l'enquête, comme si j'étais un criminel… On attend avec impatience d'être auditionné.


Regrettez-vous le « buzz » que votre vidéo a provoqué ?


Non je ne regrette pas du tout le buzz que la vidéo a provoqué. En revanche ce qui est regrettable, c'est le comportement des gens mauvais qui ne veulent pas voir des jeunes de quartier réussir ou prendre du plaisir. Ce que je vis, c’est un peu comme si on me prenait mon enfant.


Cela ne concerne pas directement mon cheval, je vais lancer des procédures pour mettre un terme à la campagne de dénigrement médiatique dont je fais l'objet de la part d'une association (ndlr – celle qui a porté plainte). Parallèlement, j'ai beaucoup de soutien et ça me touche beaucoup.


D'où vous vient l'amour que vous portez aux chevaux ?


Je ne sais pas d'où vient l'amour que je porte aux chevaux… J'ai toujours été fan d'étalons mais je ne sais pas comment l'expliquer. La rencontre avec Castro s'est faite très simplement : j'ai trouvé l'annonce sur le site leboncoin, j'ai vu qu'il avait une très belle robe puis j'ai appelé l'ancien propriétaire. On a convenu d’un rendez-vous, j'ai alors vérifié son état de santé ainsi que ses papiers puis nous avons conclu la vente. C'était juste un rêve de gosse.


Propos recueillis par Chloé Juhel

Chloe Juhel

Chloe Juhel