Librairie “Le Merle moqueur” : des rencontres littéraires pour déconstruire les clichés

 Librairie “Le Merle moqueur” : des rencontres littéraires pour déconstruire les clichés


Très régulièrement, la librairie du Merle moqueur (Paris 20e) permet de prolonger la réflexion de livres, abordant notamment des sujets de société, par le biais de rencontres avec les auteurs. Aujourd’hui (8 novembre), Julien Talpin, Frank Frégosi et Julien O'Miel, auteurs de « L'Islam et la cité, engagements musulmans dans les quartiers populaires » (juin 2017, presse universitaire du septentrion), sont invités par la librairie dont la volonté est de « sortir des visions caricaturales ».


Multiplicité


« Dans le livre, il y a cette idée que la communauté sociale des musulmans, si elle existe, est de dire qu'elle est multiple comme tout groupe social. La France est multiple, les habitants de Paris sont multiples, les pratiquants du Taekwondo sont multiples et les musulmans sont multiples » explique Thibaut Willems, responsable des essais à la librairie du Merle Moqueur. C’est ce dernier qui a  organisé la rencontre autour du livre « L’Islam et la cité » dès sa sortie en juin dernier.


Situation préoccupante


Dans ce livre les auteurs sont allés dans les quartiers populaires, interroger les habitants sur leur engagement et comment ils le font « dialoguer avec leur foi ou pas ». Une démarche permettant de donner la parole à une population ayant ainsi l’occasion d’exprimer toute sa diversité. Quelque chose d’important dans une France où les généralités, les clichés, laissent peu de place à une vision juste : « Il y a quelque chose d'assez grave en France actuellement qui est un retour à une tendance forte qui serait d'essentialiser des groupes de gens. De penser que les noirs sont comme ci, les femmes sont comme ça  et particulièrement les arabes et les musulmans sont comme ci » déplore Thibaut Willems.


Relayer


Si les auteurs donnent la parole aux quartiers populaires, le Merle moqueur donne la parole aux auteurs et contribue ainsi à relayer un message : « En tant que libraire, mon discours ce n'est pas de dire que je souscris à tout ce qui est dit dans le bouquin. Mais ça m'intéresse de donner cette parole-là (…) L'intérêt est de relayer des choses qui, de fils en aiguilles, permettent d'avoir des visions un peu plus subtiles » explique le responsable des essais. Pour ce dernier c’est également une façon de contribuer  un meilleur vivre ensemble : « C'est une lutte à mener, même à une toute petite échelle, que de déconstruire un peu ces clichés là. Faire une petite rencontre dans une librairie du 20e arrondissement, c'est une manière de participer à ça ».


Rencontre autour du  livre « L'Islam et la cité, engagements musulmans dans les quartiers populaires », mercredi 8 novembre à 19h30, au Merle moqueur (Paris 20e)


CH. Célinain

Charly Celinain

Charly Celinain