“On n’est pas au Maghreb ici !”, l’insulte raciste de Placé

 “On n’est pas au Maghreb ici !”, l’insulte raciste de Placé

Placé en garde à vue


L’ancien secrétaire d’Etat a été placé cette nuit en garde à vue après une altercation à la sortie d’un bar dans le VIe arrondissement de Paris.


Jean-Vincent Placé a été interpellé vers 2h00 du matin ce jeudi à Paris dans le VIe arrondissement. En état d’ébriété, il est soupçonné d’avoir proféré des insultes en direction de plusieurs personnes puis de fonctionnaires de police. Il est toujours en garde à vue ce matin.


 


Des jeunes filles prises à partie


“Jean-Vincent Placé était accompagné d’un sénateur. Ils étaient un peu ivres et ils ont pris à partie trois jeunes filles de 19, 18 et 17 ans je crois. L’ex-secrétaire d’État à proposer des services à la jeune fille de 18 ans pour savoir si c’était possible de danser avec son ami et qu’il acceptait de la payer”. (…) “La petite elle était choquée. Elle m’a dit, “il m’a pris pour une pute lui ou quoi”.


Toujours selon son récit, Jean-Vincent Placé aurait ensuite violemment insulté la jeune fille. le videur décide alors de faire sortir l’homme politique : “Et là, le mec, quand je suis intervenu, il a dit ‘on n’est pas au Maghreb ici, je vais t’envoyer à Ougadougou dès le premier vol’. 


 


Un taux d’alcoolémie élevé d'1,16 mg/L dans le sang


Enfin, lors de son interpellation, Jean-Vincent Placé aurait également été injurieux avec les fonctionnaires de police. Selon nos informations, l’homme politique avait un taux d’alcoolémie mesuré à 1,16 mg/L. Il a été placé en garde à vue pour outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique, insulte à caractère raciale et violence sans incapacité commise sur l’emprise de l’ivresse.


Natif de Séoul en Corée du sud, l'écologiste Jean-Vincent Placé (49 ans) a été secrétaire d’État à la Réforme de l’État et à la Simplification du gouvernement Valls, sous présidence de François Hollande, et sénateur de l’Essonne.

Seif Soudani