Le conflit à Gaza fait tanguer la Nupes

 Le conflit à Gaza fait tanguer la Nupes

Le secrétaire général du PS, Olivier Faure, est l’objet de critiques de la part des opposants à la Nupes au sein de son parti.

La pression sur Olivier Faure, le chef du Parti socialiste, pour qu’il mette fin à la participation de son parti à la coalition Nupes, s’intensifie en raison des positions de La France insoumise (LFI) concernant le Hamas. Cette tension intervient à la veille d’un vote du Conseil national, prévu pour samedi, et qui promet d’être tendu.

Depuis que Jean-Luc Mélenchon et certains cadres de LFI ont refusé de qualifier le Hamas de « terroriste », les opposants internes au PS qui s’opposent à l’alliance de gauche Nupes avec LFI réclament la sortie du PS de cette coalition. La présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga, a demandé publiquement que le PS quitte la Nupes et cesse de collaborer avec ceux qui « nient le caractère terroriste du Hamas ».

Anne Hidalgo, maire de Paris, a accusé Olivier Faure d’emmener « tout le monde dans le mur » et a appelé à faire preuve de courage. Nicolas Mayer-Rossignol a également réclamé que « le Parti socialiste suspende immédiatement toute action politique collective avec LFI ». Bien que des proches d’Olivier Faure estiment que le Conseil national sera tendu, personne n’envisage une sortie de l’alliance. L’objectif est plutôt de trouver une manière différente de maintenir l’union de la gauche et des écologistes.

Sandrine Rousseau, députée EELV, autre allié au sein de la Nupes, propose une suspension temporaire des travaux parlementaires de l’alliance. Elle précise que son objectif est non-pas de provoquer « la mort de la Nupes », mais bien de permettre « sa poursuite ».

 

Mettre LFI en minorité

Pierre Jouvet, le secrétaire général du PS, estime que c’est à LFI, en tant que parti minoritaire dans l’alliance, de clarifier sa position. Il rappelle que les prises de position du PS sur le conflit entre le Hamas et Israël sont irréprochables et critique l’emballement des opposants.

Dieynaba Diop, porte-parole du PS, reconnaît que des discussions sont nécessaires pour déterminer le fonctionnement démocratique de la Nupes. Les socialistes anti-Nupes estiment qu’un départ de l’alliance est possible samedi si Olivier Faure ne fait pas suffisamment de concessions. Ils réclament au moins une suspension générale et la création d’une autre union de la gauche.

Mohamed C.