Les Nuits de Fourvière maintenues à Lyon, un “pari fou”

 Les Nuits de Fourvière maintenues à Lyon, un “pari fou”

Nuits de Fourviere (c)GUILLAUME PERRET(sdp)

Avec le Covid-19 et son lot de restrictions, le monde de la culture a accusé un énorme coup dur. C’est ainsi que l’annonce du maintien du festival “Les Nuits de Fourvière” à Lyon a fait bien des heureux. Pour son 75ème anniversaire, le festival, qui se déroulera du 1er juin au 31 juillet, devra évidemment respecter certaines mesures, dont une capacité d’accueil réduite et la présentation obligatoire d’un pass sanitaire. Lundi, la programmation a été dévoilée, tandis que la billeterie est ouverte depuis aujourd’hui.

Les interrogations et incertitudes sont encore nombreuses, malgré la décision de maintenir l’édition 2021 des Nuits de Fourvière. C’est un “pari fou” , admettent les organisateurs du festival, dont le déroulement reste conditionné par “l’évolution de la situation sanitaire”. “Ce sera un festival de transition, adapté aux fameuses règles sanitaires“, déclare Jérôme Bub, président des Nuits de Fourvière.

Les règles sanitaires

La capacité d’accueil des Nuits dépendra des différentes étapes du déconfinement décrétées par Emmanuel Macron. 35% jusqu’au 9 juin, soit 1.000 spectateurs (assis) dans le théâtre antique, et fin des spectacles à 20h30. Ensuite, la jauge passera jusqu’à la fin du festival à 65%, soit 2.000 spectateurs. Quant aux représentations, elles sont divisées de moitié par rapport aux éditions précédentes, tel que le rapporte France Info.

En ce qui concerne le pass sanitaire, il devra obligatoirement être présenté à partir du 9 juin. Pour les spectacles antérieurs à cette date, les organisateurs attendent encore les annonces des pouvoirs publics. Le document requis est soit un test négatif datant de moins de 48h, un certificat de vaccination ou un certificat d’immunité.

>> Lire aussi : Le monde de l’art fait bloc après 100 jours de fermeture des lieux culturels

La programmation

36 spectacles, dont 9 créations, sont programmés jusqu’à fin juillet. Le programme de cette édition met à l’honneur la chanson française, avec la présence notamment d’Alain Souchon, Jane Birkin, Louis Chedid, Philippe Katerine, Stephan Eicher, Catherine Ringer, Suzane, mais aussi les Lyonnais Benjamin Biolay, Woodkid et Pomme. Il y aura aussi du jazz avec Albert Marcoeur et Melody Gardot, du théâtre, du cirque, de la musique classique et des musiques du monde, avec l’Ensemble Al-Kindî (musique savante arabe),  ainsi que trois spécialistes des instruments africains, Ballaké Sissoko, Driss el Maloumi et Rajery.

Par ailleurs, les Nuits de Fourvière ont décidé de développer une “complicité inédite” avec un autre grand évènement culturel lyonnais, la Biennale de la Danse, initialement prévu en septembre et qui se déroulera finalement en juin.

>> Voir aussi : Le Grand Bal Raï, création hommage originale au Festival Arabesques

Malika El Kettani