Mya agressée dans le centre ville de Nîmes. Elle refuse d’avoir honte

 Mya agressée dans le centre ville de Nîmes. Elle refuse d’avoir honte

Mya, traitée de putte par des hommes et agressée dans le centre ville de Nîmes

Mya agressée dans le centre ville de Nîmes, le 17 août. Quelques heures plus tard, elle raconte son histoire. Traitée de pute par des hommes en bande qui se sont acharnés sur elle. Résultat, deux cotes fêlées et des hématomes partout. Suite à cette agression, la jeune femmes a lancé une pétition en ligne : ” Nous voulons une ville plus sûre.”

Mya explique qu’elle ne cherche pas à faire pitié ni même de l’empathie. Mais elle tient à dénoncer à travers sa propre agression, la violence, le harcèlement et les agressions de toutes sortes, verbales et physiques, subies par les femmes.

<< lire aussi : Harcelée dans la rue, elle filme la scène pour montrer ce que les femmes vivent au quotidien

Mya a lancé cette pétition pour encourager les femmes à dénoncer publiquement ce qu’elles subissent, en s’adressant directement à elles dans cette vidéo : ” à toutes celles qui se font violer, toutes celles qui se font frapper, harceler, il ne faut pas avoir honte”, insiste-t-elle. Elle reconnait avoir eu honte d’avoir été battue et humiliée et a décidé de surmonter ce sentiment de culpabilité.

“Mais ce n’est pas à nous d’avoir honte,” se révolte Mya.

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-harcelement-de-rue_1509816.html

La jeune femme a refusé de se taire après s’être fait violemment tabassée par trois hommes en pleine rue.“Il faut en parler, dénoncer les agresseurs et surtout ne pas avoir honte”, Insiste-t-elle encore.

Mishka Gharbi