Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, à partir du 13 mai

 Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, à partir du 13 mai

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, édition 2022

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis 2022, un festival de danse contemporaine, au-delà c’est un questionnement incessant sur le monde dans lequel nous vivons, du 13 mai au 18 juin dans divers lieux.

 

Depuis une vingtaine d’années, les Rencontres ont creusé leur sillon, en affirmant leur dimension internationale et une démarche inclusive. L’édition 2022 ne déroge pas à la règle. Tunisie, Grèce, Argentine, Mexique, États-Unis, Ukraine, Kenya et bien d’autres contrées sont de la partie. Et plus de la moitié des chorégraphes programmés sont nés ou vivent dans les quatre coins du monde. Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis mettent à l’honneur la diversité et la poésie à travers la beauté du geste.

Pour la petite histoire, les origines du festival remontent en 1969. Jacques Chaurand, ancien danseur, crée un concours chorégraphique pour la nouvelle danse, alors appelé Les Ballets pour Demain qui se déroulait à Bagnolet. C’est la naissance du Concours de Bagnolet. Beaucoup plus tard, précisément en 1988, le concours prend une dimension internationale, sous la direction de Lorrina Niclas qui dirige ce qu’on appellera plus tard, le Centre International de Bagnolet pour les Œuvres Chorégraphiques. En 1995, le Concours est rebaptisé Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et se déroule tous les deux ans. A partir de 2002, Anita Mathieu prend la direction des Rencontres et transforme le concours en festival. La cadence devient annuelle à partir de 2003 à ce jour. Nous y sommes !

Les projets participatifs sont à l’honneur

Dans un contexte international dramatiquement instable, le festival se place cette fois sous le signe de la convivialité et de la fraternité, au-delà des différences. Les organisateurs le veulent aussi intergénérationnel. Au programme, des séances scolaires et des ateliers. Également, des rencontres avec des professionnels. Au total, 35 compagnies auront à pérégriner à travers les scènes de la Seine-Saint-Denis, dans 20 théâtres partenaires. Les projets participatifs sont à l’honneur.

Ce festival inscrit désormais dans l’ADN de la Seine-Saint-Denis animera pas moins de 13 villes, en générant le débat et déployant un langage artistique foncièrement contemporain.

Le programme adapté à tous les goûts à découvrir ici : http://www.rencontreschoregraphiques.com/festival

>> Lire aussi :Cap sur le festival de danse, Faits d’Hiver, du 17 janvier au 16 février

Mishka Gharbi