Novak Djokovic concurrence les Restos du cœur en Serbie

 Novak Djokovic concurrence les Restos du cœur en Serbie

Le célèbre tennisman Novak Djokovic posant avec son épouse devant la devanture de son restaurant gratuit pour les sans-abris et les précaires


L’ancien numéro un mondial de tennis est solidaire des plus démunis dans son pays. Il a annoncé l’ouverture d’un restaurant gratuit pour les sans-abris et les précaires.


Rares sont les personnalités publiques de premier plan à se mobiliser pour lutter contre la précarité. Alors, quand un tennisman mondialement connu décide d’ouvrir un restaurant en offrant des repas sains et équilibrés aux plus démunis, cela vaut le coup d’être souligné. Dans un communiqué, Novak Djokovic explique : « L'argent n'est pas un problème pour moi. J'en ai gagné assez pour nourrir toute la Serbie. Je pense qu'ils le méritent après le soutien que j'ai reçu de leur part ». Dont acte, surtout lorsque l’on sait que la fortune de l’ancien joueur s’élève à près de 185 millions d’euros.


Souci de mixité sociale


C’est en réalité le troisième restaurant ouvert par le tennisman serbe, qui ne joue plus depuis une blessure au coude cet été, mais qui compte 12 tournois du grand chelem à son actif. Le premier resto se trouve à Belgrade, la capitale serbe, le deuxième à Monaco.


Ce troisième lieu sera entièrement gratuit pour les personnes qui sont dans le besoin. Les plus démunis se retrouveront d’ailleurs assis aux côtés des clients « réguliers » qui, eux, paieront l’addition, ceci dans un souci de mixité sociale.


Par ce geste plus que généreux, Novak Djokovic compte tout simplement « redonner à la Serbie ce que la Serbie [lui] a donné ». Et ce n’est d’ailleurs pas le premier geste de l’ancien numéro 1 mondial en direction de son pays : en 2014, il avait fait don de tous ses gains remportés au Masters de Rome aux sinistrés d’une terrible inondation qui avait secoué la Serbie.


Chloé Juhel

Chloe Juhel

Chloe Juhel