L’Union Juive Française pour La Paix : « Nous sommes juifs et nous sommes antisionistes »

 L’Union Juive Française pour La Paix : « Nous sommes juifs et nous sommes antisionistes »

MEHDI FEDOUACH / AFP


Une parole qu'on a pas l'habitude d'entendre. L’Union Juive Française pour La Paix qui se définit comme « antisioniste » a tenu dans un communiqué à défendre ses positions alors qu'une trentaine de députés veut déposer une loi à l'Assemblée pour réclamer « la reconnaissance officielle de l'antisionisme comme antisémitisme ».


« Nous sommes Juifs, héritiers d’une longue période où la grande majorité des Juifs ont estimé que leur émancipation comme minorité opprimée, passait par l’émancipation de toute l’humanité », écrivent-ils en préambule. 



« Nous sommes antisionistes parce que nous refusons la séparation des Juifs du reste de l’humanité. Nous sommes antisionistes parce la Nakba, le nettoyage ethnique prémédité de la majorité des Palestiniens en 1948-49 est un crime qu’il faut réparer.


Nous sommes antisionistes parce que nous sommes anticolonialistes.

Nous sommes antisionistes parce que nous sommes antiracistes et parce que nous refusons l’apartheid qui vient d’être officialisé en Israël. Nous sommes antisionistes parce que nous défendons partout le « vivre ensemble dans l’égalité des droits
», martèlent-ils. 



« Au moment où ceux qui défendent inconditionnellement la politique israélienne malgré l’occupation, la colonisation, le blocus de Gaza, les enfants arrêtés, les emprisonnements massifs, la torture officialisée dans la loi …préparent une loi liberticide assimilant l’antisémitisme qui est notre histoire intime à l’antisionisme, nous ne nous tairons pas », promet l’association qui appelle à manifester ce mardi à 19h Place Ménilmontant à Paris, « contre les actes antisémites, contre leur instrumentalisation, contre le racisme sous toutes ses formes ».

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune