Les Montreuillois agissent contre le racisme

 Les Montreuillois agissent contre le racisme

Lukas Schulze / DPA / AFP


Du 19 au 27 mars, la ville de Montreuil coordonne une semaine d’actions contre le racisme et réaffirme sa fierté envers sa diversité.


Contre le racisme


Alors que le Premier ministre, Edouard Philippe, présente aujourd’hui (19 mars) son « plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme », dans la ville de Montreuil, débute toute une semaine sur le même thème.


Dans le sillage de la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale à l'initiative de l’Organisation des Nations unies (21 mars), des expositions, débats, rencontres, et concerts et de nombreux autres événements auront lieu du 19 au 27 mars contre le racisme.


Ouvrir la voix


Montreuil coordonne donc divers événements organisés par les associations de la ville qui travaillent au quotidien sur ces questions de discrimination. Parmi les nombreuses projections, dès ce soir (19 mars) aura lieu celle du film « Ouvrir la voix » d’Amandine Gay au cinéma Le Méliès.


La réalisatrice restera pour discuter avec les spectateurs de son documentaire « sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de leur identité « femme » et « noire » ».


Amandine Gay devrait revenir également sur ses difficultés à produire et distribuer son film, sans aide accordée CNC, sans l’appui des boîtes de distribution ayant refusé le film. En octobre dernier, alors que son film est finalement sorti dans 10 salles en France, la jeune réalisatrice noire expliquait, via twitter, vouloir apparaître dans les rubriques « culture » et non dans la rubrique « Afrique », comme c’est le cas dans plusieurs grands quotidiens ou magazines français.


Racisme en Tunisie


Le débat « Le racisme anti-noir en Tunisie » (24 mars) organisé par l’association TAFERKA, lèvera le voile sur un phénomène peu relayé. Pourtant, en 2015, après l’élimination de la Tunisie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations face à la Guinée Equatoriale, des attaques racistes visant la communauté subsaharienne avaient été signalées par l'Association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie (AESAT). Dans un communiqué, l’association AESAT allait plus loin :


« la communauté noire a souvent fait l'objet d'actes similaires. […] L'issue de cette rencontre [de football] n'a fait que mettre en évidence le racisme auquel la communauté noire vivant en Tunisie fait face de la part de certains Tunisiens ».


Pour parler du racisme en Tunisie, l’association TAFERKA a invité Mme Maha Abdelhamid, chercheuse en géographie sociale et militante contre le racisme anti-noir en Tunisie, ainsi que M. Ali Nait Djoudi, Président du forum international pour la justice et les droits humains.


Cette semaine contre le racisme et l’antisémitisme permet à la municipalité de « rendre visibles les actions de celles et ceux qui luttent contre les discriminations raciales ».


La ville ne se voile pas la face sur le climat actuel en France : « Montreuil, territoire de mixité, ville d’immigration et d’intégration n’est pourtant pas épargnée par les phénomènes de discrimination et de rejet de l’autre qui traversent la société ».


Charly Célinain


 

Charly Celinain

Charly Celinain