Syrie – UOSSM : soigner les enfants pour qu’ils retournent à l’école

 Syrie – UOSSM : soigner les enfants pour qu’ils retournent à l’école

Des enfants syriens au camp Atmeh dans le nord de la Syrie


Combattre la déscolarisation des enfants en Syrie. C’est le but du dernier programme lancé par l’UOSSM, une organisation humanitaire française.


Au début du mois de novembre, l’Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux a lancé son programme « Santé à l'École » dans les régions d’Ariha et de Qourqania, à Idleb, en Syrie. De plus en plus d’enfants sont déscolarisés dans le pays, du fait de la guerre bien sûr mais également pour d’autres raisons, d’ordre sanitaire. Il y a les maladies telles que la gale ou les virus transmis par l’eau, la malnutrition ou encore plus simplement, les problèmes d’hygiène, tels que les poux, auxquels les enfants sont exposés lorsqu’ils se rendent dans un établissement scolaire de cette région syrienne.

 


La guerre depuis qu’ils sont nés



« Assurer la santé des enfants, c'est leur garantir les bases d'un avenir meilleur », précise le communiqué de l’UOSSM, « les enfants d’Idleb ont enduré tellement de choses. Beaucoup n’ont pas été à l’école pendant plusieurs années et n’ont connu que la guerre depuis qu’ils sont nés ». Ce programme de lutte contre la déscolarisation repose sur des services de soutien de santé mentale, de protection de l’enfance, de vaccination et de médecine générale à destination de 40 000 écoliers issus de 105 écoles.



120 hôpitaux et 200 centres de santé



L’UOSSM est une organisation humanitaire médicale française et internationale dont la mission est d’apporter secours et soins médicaux aux populations affectées par le conflit en Syrie, sans aucune considération pour leur nationalité, leur origine ethnique, leur sexe, leur religion ou leur affiliation politique. Créée en 2012, elle soutient plus de 120 hôpitaux et 200 centres de santé à travers tout le pays.

Chloe Juhel

Chloe Juhel