Sortie d’album : Lyna Mahyem raconte le viol dans « Femme Forte »

 Sortie d’album : Lyna Mahyem raconte le viol dans « Femme Forte »

Lyna Mahyem évoque dans la chanson « Purple » le tabou du viol

Chanteuse française de R&B, Lyna Mahyem est reconnue comme l’une des artistes urbaines les plus douées et les plus talentueuses de sa génération.

Originaire d’Argenteuil dans le Val d’Oise, la chanteuse en herbe avait commencé par utiliser internet pour se faire connaître. En 2015, Lyna Mahyem accède au public grâce aux premiers titres postés sur le web et relayés sur les réseaux sociaux.

https://www.facebook.com/LynaMahyemMusic/

Depuis, elle a fini par s’imposer sur la scène musicale. Son premier album « Femme forte » vient de sortir. Le titre révèle la détermination de la jeune femme après des passages marqués par des épisodes difficiles, depuis 2016.

Le tabou du viol

Pour la sortie de ce premier album, « Femme Forte », Lyna Mahyem évoque dans la chanson « Purple » le tabou du viol. Elle précise qu’elle a tenu à écrire « sur le viol pour que les femmes n’aient plus honte ». Pour elle aussi, c’est une thérapie. Elle ne s’en cache pas et révèle avoir été “considérée comme un objet.” Dans le milieu impitoyable de l’industrie musicale.

>> Lire aussi :Mya agressée dans le centre ville de Nîmes. Elle refuse d’avoir honte

Le viol dans « Purple » est raconté sous la forme d’une lettre imprégnée de doute et adressée à une mère. Interrogée sur les chansons d’aujourd’hui, l’artiste regrette qu’il y manque de texte, de sens et d’émotion.

Après un passage à vide, une dépression et une perte de 17 kg, Lyna Mahyem affiche aujourd’hui une belle forme. Elle écrit des textes pour les autres et pour elle-même et chante. La sortie de son premier album marque un retour à la musique et une réconciliation avec elle-même d’abord.

Apaisée, Lyna Mahyem est heureuse d’avoir gagné son indépendance artistique et autonomie financière. « Je vis de ma musique maintenant, grâce à dieu. »

 

 

Mishka Gharbi