Attijariwafa bank réaffirme son soutien à la “Banque de projets”

 Attijariwafa bank réaffirme son soutien à la “Banque de projets”

Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank, lors du webinaire sur la “Banque de projets”

Ce lundi 14 décembre s’est déroulé au siège d’Attijariwafa bank à Casablanca, un webinaire sur la “Banque de projets” du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique. Cette conférence numérique a mobilisé plus de 400 chefs d’entreprises et investisseurs de toutes les régions du Maroc, et vient réaffirmer le soutien aux mesures étatiques en faveur de l’économie nationale.

Présidée par le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy, cette conférence, initiée par Attijariwafa bank, comme le souligne son communiqué, “est une expression de son soutien naturel aux mesures étatiques en faveur de l’économie nationale, surtout dans ce contexte de crise engendrée par la Covid-19 où la relance économique est vitale, et de son engagement volontariste à accompagner les investisseurs et les industriels pour saisir les opportunités de rebond afin de dépasser l’ère de crise en intensifiant ou diversifiant leurs activités”.

Génèse de la “Banque de projets”

Lors de son intervention, Moulay Hafid Elalamy est revenu sur la genèse de la “Banque de projets” qui vise “sur les 183 milliers de dirhams importés annuellement, 34 milliards de dirhams peuvent être substitués par la production locale et que le Maroc dispose parfaitement de capacités et de potentialités dont on a vu l’émergence sous l’effet de la crise sanitaire”.

Nous rappelons que le 25 septembre dernier, le ministère de l’Industrie a publié sur son site le premier lot qui porte sur 100 projets s’insérant dans 9 secteurs d’activité : textile et cuir, agroalimentaire, électrique et électronique, chimique et parachimique (notamment pharmaceutique), matériaux de construction, plasturgie, industrie métallique et métallurgie, mobilité et transport.

“War Room”

Le ministère a mis en place une “War Room” qui dispose d’une équipe de 25 experts dédiés pour accompagner les porteurs de projets. D’ores et déjà, 524 contacts ont été établis à date et 238 projets ont été retenus pour un accompagnement et représentant un potentiel de substitution aux importations de 15 milliards de dirhams au regard d’un objectif de 34 milliards de dirhams. Ces réalisations augurent d’un succès éclatant pour cette initiative. Ces projets concernent les 9 secteurs d’activités ciblés.

Moulay Hafid Elalamy a annoncé le lancement prochain du deuxième lot de la Banque de projets qui concernera une centaine de projets supplémentaires. En plus, il a tenu à informer l’assistance que plusieurs actions d’amélioration seront déployées pour mieux accompagner les porteurs de projets :

  • Mise en place d’un modèle de coordination optimale avec les CRI régionaux
  • Mise en place d’un guide à l’attention des porteurs de projets regroupant les différentes offres d’accompagnement
  • Définition d’une offre d’assistance technique
  • Lancement en partenariat avec la Fédération de l’Ecosystème des start-up et Maroc PME d’un programme d’incubation dédié aux start-up industrielles
  • Identification de l’offre locative des bâtiments relais en collaboration avec les DPCI régionales du ministère.

>> Lire aussi : Moulay Hafid Elalamy : « Il ne faut pas qu’on baisse les bras »

Stratégie d’accompagnement

Les directeurs généraux des CRI de Casablanca et de Fès-Meknès ont décliné leur stratégie d’accompagnement du ministère pour la concrétisation des investissements inscrits dans la “Banque de projets” et ce, à travers un modèle d’échange entre les CRI et les différents acteurs concernés au niveau des 12 régions que compte le Royaume. L’une des préoccupations majeures à laquelle se heurtent les entrepreneurs étant le foncier.

À ce niveau, le ministre de l’Industrie a annoncé que l’équivalent de 35 HA de bâtiments industriels locatifs ont été identifiés à date. Pour sa part, Chakib Alj, président de la CGEM (patronat marocain), a salué l’initiative et qui vient à point nommé contribuer à la relance économique. Il a ajouté que “les chefs d’entreprise ont accueilli cette Banque de projets avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir. Il s’agit aussi d’une réponse pragmatique et concrète à la préférence nationale”.

“Booster l’investissement productif”

De son côté, Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa bank a souligné que “cette Banque de projets est une réponse cruciale aux besoins des entrepreneurs au Maroc, qui sont en demande de diversification des investissements. Il a rajouté que cette initiative est à même “de booster l’investissement productif, seul moyen de créer des emplois”.

Le webinaire a été présidée par Moulay Hafid Elalamy, aux côté de Chakib Alj, Mohamed El Kettani, Amine El Baroudi (PDG de SITI), Abdelmounim El Eul (PDG du groupe Al Hamd Holding), Pascal Lagarde (Directeur exécutif en charge de l’international chez Bpifrance), Salmane Belayachi (DG du CRI de Casablanca), et Yassine Tazi (DG du CRI de Fès-Meknès).

>> Voir aussi : COMMENT REDYNAMISER L’ÉCONOMIE DES AFRIQUES APRÈS LE COVID-19

Malika El Kettani