Avec seulement 2% des vaccins administrés dans le monde, l’Afrique est à la traine

 Avec seulement 2% des vaccins administrés dans le monde, l’Afrique est à la traine

Les pays africains déplorent un retard de la campagne de vaccination contre le Covid sur l’ensemble du continent

L’OMS s’inquiète du retard des campagnes de vaccination en Afrique. Et il y a de quoi. En février compare la BBC, le Royaume-Uni en était à 31 doses par 100 personnes, l’ensemble des pays Africains à 0,3 dose pour 100 personnes.  

L’Afrique est à la traine dans ses campagnes de vaccination contre le Covid 19. C’est ce qu’a déploré la directrice pour l’Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé. « La vaccination est un outil de sauvetage des populations face à la pandémie. Or, sur plus de de 600 millions de doses de vaccins distribuées dans le monde, l’Afrique n’en a administré que 20% ».

Selon la directrice régionale de l’OMS pour le continent africain, la lenteur de la vaccination s’explique par une pénurie de financement, des problèmes logistiques et surtout l’impact du ralentissement des exportations de vaccins par l’Inde, dans le cadre du programme Covax.

Une lenteur qui inquiète également le directeur du Centre africain de prévention et de contrôle des maladies. Pour lui, des retards prolongés pourraient devenir problématiques pour le déroulement des campanes de vaccination à plus d’un titre.

>> Lire aussi :Nouvelles arrivées de vaccins gratuits en Afrique grâce à Covax

Dans un bon programme de vaccination, la disponibilité des vaccins est très importante pour permettre une meilleure visibilité sur le déroulement des campagnes, entre la première et la deuxième dose du vaccin. Mais les nouvelles mesures prises par le gouvernement indien, qui impose désormais des restrictions sur les exportations de vaccins, rend la tâche très difficile pour le bon déroulement du programme de vaccination à travers l’Afrique.

400 millions de doses Johnson & Johnson livrées d’ici l’été

Grâce au programme Covax mis en place par l’ONU, 31 pays du continent ont déjà reçu quelque 16 millions de doses. Cela reste très en deçà des plans prévus par les autorités des pays africains. En outre, le “Serum Insitute of  India” à qui la fabrication du vaccin était sous-traitée est contraint de suspendre ses exportations par son gouvernement. Retard et ralentissement supplémentaires sont donc à craindre.

https://www.bbc.com/afrique/region-56509573

L’Union Africaine n’a pas attendu que cette information tombe, pour varier les sources d’approvisionnement en vaccins sur le continent. Le 29 mars dernier, la plateforme africaine pour l’achat de vaccins avait annoncé avoir finalisé la commande de 400 millions de doses à la firme américaine Johnson & Johnson. Seulement, les premières doses ne seront pas livrées avant l’été.

L’écart qui se creuse entre les pays riches et les pays à revenu faible est « grotesque », explose le directeur général de l’OMS. En février compare la BBC, le Royaume-Uni en était à 31 doses par 100 personnes, l’ensemble des pays Africains à 0,3 dose pour 100 personnes. Ça se passe de tout commentaire !

Mishka Gharbi