Festival des Solidarités : solidaire et durable

 Festival des Solidarités : solidaire et durable


Agir pour un monde solidaire et durable. C'est le but du Festival des Solidarités qui débutera demain (15 novembre) en France et ailleurs.


Solidaire et durable


L'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) un rouage essentiel du Festival des Solidarités : « Une démarche pédagogique qui permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure, de prendre conscience des interdépendances, et de choisir d’agir pour faire évoluer les sociétés vers plus de solidarité, tout en protégeant l'environnement ».


Ainsi, chaque année au mois de novembre, ce festival permet à des associations, collectivités, établissements scolaires ou encore structures socio-culturelles, d'organiser des animations conviviales et engagées.


Local et international


L'idée du Festival des Solidarités, c'est aussi de s'adapter aux structures locales. C'est pourquoi, le festival est une base commune à partir de laquelle des structures de la France entière peuvent adapter leur programmation en fonction de leur thématique propre.


Santé, éducation, lutte contre la pauvreté, environnement, autant de sujets qui seront développés dans toute la France durant la quinzaine du festival.


En France mais aussi dans d'autres pays, puisque des animations auront lieu également au Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Guinée ou encore au Togo.


Réfugiés et Chibanis


Ce sont plus de 4400 animations qui sont prévues sur toute la quinzaine du festival. Ce vendredi (15 novembre), à Bagnolet, le quartet de l'association Al Kamandjati donnera un concert au théâtre des Malassis, également dans le cadre des Talents de Palestine.


L'association « a pour objectif de faire en sorte que l’enseignement de la musique soit accessible à tous et notamment aux enfants les moins favorisés et en particulier ceux des camps de réfugiés ».


Autre ville, autre type de solidarité. A Bordeaux, aura lieu la projection du film documentaire « Mohamed Mechti, le dernier combat » en présence du réalisateur Jean-Claude Cheyssial. Ce film dresse le portrait d'un ancien combattant Marocain, afin de mieux combattre le mal-être des chibanis : « Ne bénéficiant pas de la nationalité française, ils sont en effet obligés de demeurer sur le territoire neuf mois par an, et de ce fait, se retrouvent à mener une vie d'exil ».


Festival des Solidarités, du 15 novembre au 1er décembre. Programme : https://www.festivaldessolidarites.org/evenements

Charly Celinain

Charly Celinain