« Jours tranquilles à Jérusalem », l’histoire de la résurrection du Théâtre National Palestinien

 « Jours tranquilles à Jérusalem », l’histoire de la résurrection du Théâtre National Palestinien

« Jours tranquilles à Jérusalem »


C’est l’histoire d’un « pari dingue », d’un Théâtre National Palestinien « presque laissé à l’abandon ». Avec sa pièce « Des roses et du jasmin », Adel Hakim va lui redonner vie. Et la plume de Mohamed Kacimi nous raconte ce beau et difficile voyage.


La pièce « Des roses et du jasmin » est signée Adel Hakim, un texte qui « balaie soixante ans d’histoire tumultueuse de la création de l’Etat d’Israël et des drames du peuple palestinien ». L’auteur du livre, Mohamed Kacimi, a tenu un journal entre février et juin 2015. Plus que le montage d’une œuvre théâtrale, ce livre relate les difficultés de la création au sein de cette ville si particulière qu’est Jérusalem.« Jours tranquilles à Jérusalem » ou les chroniques de l’histoire de la pièce « Des roses et du jasmin » au TNP, le Théâtre National Palestinien.


« Flinguer le théâtre »


Les problèmes administratifs quotidiens, les aléas des retards des comédiens causés par les checkpoints, les décors bloqués à la douane israélienne ou encore tout simplement la pression des autorités pour menacer d’interdire cette pièce. De quoi susciter la colère des comédiens engagés dans cette œuvre : « ils ont tué la politique, ils ont tué l’histoire, ils ont tué la culture de ce peuple et maintenant ils veulent flinguer le théâtre ».


8 personnes dans la salle, 60 policiers dehors


Les conditions de travail sont difficiles à imaginer. L’équipe travaillera 15 heures par jour « pour rien, (…) pour remettre le TNP sur pied ». Faire du théâtre à Jérusalem, cela signifie parfois « avoir huit personnes dans la salle et soixante policiers dehors qui encerclent le théâtre ». Sauf que cette fois, heureuse surprise, Mohamed Kacimi décrit une salle bondée, à plusieurs reprises, « beaucoup de jeunes, beaucoup de gens venus de l’Ouest ».


Pas les mêmes distances pour tous


Outre les obstacles rencontrés par ces gens de théâtre, ce livre est évidemment l’occasion de rappeler le quotidien des Palestiniens lambda. Depuis 1987, plus de 500 checkpoints ont été implantés sur les territoires palestiniens. « Israël est le seul pays au monde où les distances ne sont pas les mêmes pour tous ».


Chloé Juhel


« Jours tranquilles à Jérusalem », de Mohamed Kacimi, paru aux éditions Riveneuve

Chloe Juhel

Chloe Juhel