Raffut des mal-logés entre les deux tours

 Raffut des mal-logés entre les deux tours

Jean-Baptiste Eyraud (droite) : Porte-parole de l’association Droit Au Logement. JULIEN MATTIA / AFP


Le but du Droit au Logement est de se faire entendre par les deux derniers candidats en lice dans la course à la présidentielle. Samedi,l’association organise un rassemblement à la fenêtre des GQ de Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Un seul mot d’ordre : faire du bruit.



Dès 8h du matin, les militants du Front national et ceux de « En Marche » risquent de se faire « chauffer les oreilles » par quelques militants énervés qui composent la « Fanfare invisible ». En effet, le DAL invite les citoyens à faire un raffut « avec votre instrument le plus bruyant ». L’association cite comme exemple tous cuivres, sifflets, crécelles, casseroles, percussions ou autres Vuvuzela…


L’idée est de dénoncer « le programme xénophobe de la candidate du FN » et « le programme libéral du candidat de « En marche » (remise en cause de l’encadrement des loyers, développement du bail précaire, accélération de l’épuration sociale des quartiers populaires…) ».


Cloche de bois


Le raffut est un mode de manifestation développé par le syndicat des locataires de la Seine, 1er mouvement organisé de locataires et de mal-logés avant la guerre de 14-18. Il s’agissait de se faire entendre dans les quartiers populaires à l’occasion des déménagements à la cloche de bois des locataires en difficulté, mais aussi dans les quartiers riches pour porter les revendications du mouvement.


Chloé Juhel


Rendez-vous le 29 avril, à 8h à l’angle place des Ternes/Bd de Courcelles, à Paris

Chloe Juhel

Chloe Juhel