Délibéré dans un nouveau procès pour Alain Soral

 Délibéré dans un nouveau procès pour Alain Soral

Alain Soral au palais de justice de Paris le 12 mars 2015. LOIC VENANCE / AFP


15 000 euros d’amende et 1 an de prison ferme. C’est ce que risque Alain Soral pour avoir injurié une magistrate. La décision doit être rendue aujourd’hui.


C’est aujourd’hui que le délibéré concernant Alain Soral doit être rendu par le tribunal correctionnel de Bobigny. 


L’essayiste d’extrême droite est accusé de provocation à la haine raciale et injure à l’encontre d’une magistrate du parquet de Paris. Il risque un an de prison ferme et 15 000 euros d’amende.


Procureur partie civile


Au cœur de ce contentieux, un texte, paru sur le site internet d’Alain Soral. On y pouvait lire ceci : « entre le peuple juif et le reste de l’humanité, le combat ne peut être que génocidaire et total », ou encore « à propos de la procureur, je n’ai jamais entendu autant de mensonges et de malhonnêteté sortir de la bouche d’une femme ».


Le parquet de Paris a porté plainte, la procureur s’est constituée partie civile, « pour que la peur passe dans son camp », précise-t-elle au Parisien.


Haine envers les juifs


Chaque année, Alain Soral écope d’une condamnation. En 2017, il avait été condamné à 6 000 euros d’amende pour avoir publié sur son site une affiche jugée négationniste, diffamatoire et incitant à la haine envers les juifs.


L’année dernière, en 2018, c’est à 6 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende qu’il avait été condamné pour avoir publié, toujours sur son site internet, des caricatures antisémites.

Chloe Juhel

Chloe Juhel