SNCF : Les chibanis ont définitivement gagné

 SNCF : Les chibanis ont définitivement gagné

L’avocate Clelie de Lesquen-Jonas célèbre à la cour d’appel de Paris


La direction de la SNCF renonce à se pourvoir en cassation face aux 848 Chibanis qui l'accusent de discrimination en raison de leurs origines, a-t-elle annoncé vendredi, tout en contestant de nouveau les faits reprochés.


Près de 160 millions d'euros de dommages et intérêts. La cour d'appel de Paris avait donné raison le 31 janvier 2018 à ces (ex-)cheminots, principalement marocains, en leur accordant des dommages et intérêts pour préjudice moral, de carrière et de retraite pour un montant total estimé à près de 160 millions d'euros, selon leur avocate Clélie de Lesquen-Jonas.


 


À lire aussi :


Justice. La SNCF condamnée pour discrimination

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune