Les 5 finalistes du digital talk d’Emerging Mediterranean 2021

 Les 5 finalistes du digital talk d’Emerging Mediterranean 2021

les 10 finalistes du bootcamp des deux rives (crédit photo Emerging Valley)

Après un Digital Talk particulièrement réussi à Casablanca, Emerging Mediterranean présente les 5 startups lauréates de son cycle 2021, dont 4 sont portées par des femmes.

Soutenu par l’Agence Française de Développement et le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, Emerging Mediterranean a tenu le 6 septembre, un Digital Talk, évenement majeur pour la Tech for Good en Méditerranée. L’occasion également d’annoncer les 5 lauréats 2021.

Avec un focus sur l’open innovation et à l’inclusion des femmes par l’entrepreneuriat et leur accès aux financements, les experts ont pu se réunir autour de deux tables rondes de haute tenue à la Startup Factory de Casablanca. Karim Amellal, délégué interministériel à la Méditerranée a ainsi soulevé que la Méditerranée est “de solutions malgré toutes les difficultés et tous les problèmes auxquels elle est confrontée, une Méditerranée qui est une source d’inspiration pour nous tous et toutes.” Pour l’ambassadeur, le bassin méditerranéen regorge de “nouveaux talents et de nouvelles idées”, pour accompagner “les grands enjeux de demain dont, bien évidemment, le digital fait partie.”

>>Lire aussi : Emerging Mediterranean : Digital Talk le 6 septembre à Casablanca

Open Innovation pour la co-création d’entreprises

Lors du Fire Side Chat sur l’open-innovation, le débat a pu mettre en avant les clés sur les meilleurs moyens de favoriser la co-création. Que ce soit entre startups, PMEs, Corporates ou décideurs publics, cela permettrait de faire émerger les nouvelles chaines de valeur post-Covid des économies du bassin.

Pour Tarek Chelaifa, Senior Manager chez GSMA, “Pour une collaboration idéale entre grands groupes et startups, il faut premièrement que l’on parle le même langage : comprendre les enjeux de chaque compagnie. Par ailleurs, trois valeurs sont essentielles pour avoir un bon écosystème sur ces grands enjeux : de la patience, de la diligence et de la bienveillance.” De son côté, militant pour une “sensibilisation des grands groupes” Zeineb Messaoud, directrice Executive de TheDot indique que “la première barrière est l’incompréhension des possibilités qu’offre l’open-innovation.”

>>Lire aussi : Samir Abdelkrim : “Les femmes, nouveau moteur du digital au Maghreb”

L’entreprenariat féminin, au coeur des préoccupations et des enjeux de demain

Dans le domaine du digital, les femmes ont fait un bon important même si elles subissent encore la problématique du financement. Pour Mariem Kane, secrétaire générale de l’ANRSI et co-fondatrice d’Hadina Rimtic, le financement n’est pas le seul frein. “Des barrières juridiques existent empêchant cet accès au financement. Il faut avant-tout réfléchir aux protections sociales des entreprises féminines”. Amel Saidane, présidente de l’association TunisianStartups, les femmes entrepreneurs ont la “responsabilité d’élever les autres femmes entrepreneurs.” Enfin, Samir Abdelkarim, a voulu insister sur le financement “barrière à l’entrée pour les femmes méditerranéennes. Cette vallée de la mort dure un petit peu plus longtemps quand on est une femme entrepreneuse.

>>Lire aussi : Emerging Mediterranean : Donnez un coup de boost à votre start up

Jury Final d'Emerging Mediterranean 2021
Le Jury Final d’Emerging Mediterranean 2021 (crédit photo Emerging Mediterranean)

5 lauréats 2021 éclectiques et novateurs

Après la première sélection effectuée lors du Bootcamp des deux rives, le jury final a choisi les 5 startups lauréates : Neolli, AI Diagnosis Vision, Mehan Houra, Neotic et Dawrrat.

Installée à Casablanca au Maroc, Neolli est un site de vente en ligne spécialisé dans l’artisanat marocain. La plateforme accompagne les artisans traditionnels dans le dépôt de leur brevet. Elle assure aussi la mise en ligne de leur produit, leur reconditionnement et leur envoi. Avec la formation d’une communauté d’une soixantaine d’artisans et de coopératives, l’entreprise va ouvrir 2 autres hubs à Fès et Agadir et souhaite s’attaquer au marché de l’Afrique subsaharienne.

La startup tunisien, AI Diagnosis Vision utilise l’intelligence artificielle pour analyser les radiographies des dentistes. La plateforme web fournit un diagnostic précis et un plan de traitement. Répondant au manque d’équipement en radiologie dentaire, elle fournit aux dentistes, hôpitaux et cabinets privés, des analyses instantanées et complètes.

Pour l’Algérie, c’est la mise en relation entre artisans et demandeurs de services de réparation via une application mobile qui a été honoré. Mehan Houra permet d’accéder à des techniciens qualifiés. Les demandeurs peuvent laisser des commentaires sur le profil. Offrant visibilité en ligne et formations, elle permet également d’avoir des programmes de certifications

La startup mauritanienne, Neotic, est une agence de communication web & mobile qui s’adresse aux startups, aux ONG, et aux PMEs en Mauritanie. L’entreprise a créé une solution web et mobile intégrée qui offre une gamme de services complète en matière d’e-commerce et de data analyse. Au menu de l’application : 3 services distincts (marketplace, boutique en ligne clé en main et accompagnement en marketing).

Enfin, pour la Lybie, c’est Dawrrat qui a remporté le statut de lauréat 2021. Cofondée et dirigée par Aladdin Elgier, la startup s’attaque à l’éducation. Elle veut pallier le manque de professeurs qualifiés dans les universités publiques libyennes. A travers l’e-learning, elle permet aussi de diminuer le coût prohibitif des études pour les étudiants modestes.

>>Lire aussi : Les As de la French Tech

Emerging Valley en ligne de mire les 13 et 14 décembre à Marseille

Les 5 lauréats pourront profiter du programme d’accélération à haute valeur ajoutée. Conçu par l’AFD, il est coproduit depuis 2020 par Startupbrics, fondateur d’Emerging Valley. Outre la bourse de 5000 euros, ils pourront bénéficier d’une visibilité lors du prochain dialogue des 2 Rives, d’un démo-day et d’un push de communication auprès de médias panafricains et de leurs médias nationaux.

Après cette journée, les yeux sont dorénavant rivés vers la 5ème édition du Sommet Emerging Valley les 13 et 14 décembre 2021 à Marseille. Au menu : créer des ponts durables en réunissant au même endroit et au même moment, les acteurs les plus influents de l’industrie numérique et Tech d’Europe et d’Afrique. On y retrouvera en autres, des startups, corporates, tech hubs, structures d’accompagnement, investisseurs et grands bailleurs de fonds. Après une 4ème édition (qui a été effectué en ligne), la prochaine session se tiendra en phygital les 13 et 14 décembre à Marseille. Pour vous pré-inscrire, cliquez ici.

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).