Les “colleuses” soutiennent les Ouïghours sur les murs de Paris

 Les “colleuses” soutiennent les Ouïghours sur les murs de Paris

Les militantes féministes ont affiché leur soutien à la cause ouïghoure. Elle dénoncent la politique génocidaire de la Chine.

Les “colleuses” soutiennent les Ouïghours sur les murs de Paris.

Les militantes féministes ont affiché leur soutien à la cause ouïghoure. Elle dénoncent la politique génocidaire de la Chine. Ainsi, dans la nuit, elles collent des affiches sur les murs de l’ambassade de Chine et des entreprises chinoises. Objectif, dénoncer ce génocide qui se déroule sous le regard d’une communauté internationale passive mis à part quelques timides sanctions ou appels lancés ici ou là.

Les colleuses tapissent depuis plusieurs mois les murs de la capitale de messages féministes. Mais, cette fois-ci, elles ont décidé de dénoncer la politique de la Chine envers l’Ethnie musulmane. Plus d’un million de musulmans seraient enfermés dans des “camps de rééducation”.

Dans la ligne de mire des colleuses, les entreprises textiles dont certains produits sont fabriqués dans des usines recourant au travail forcé des Ouïghours.

<<Lire aussi :Un rassemblement à Paris pour dire Stop au génocide des Ouïghours

<<Lire aussi : Répression des Ouïghours : les Etats-Unis sanctionnent 11 entreprises chinoises

La Chine ne fait pas que persécuter les Ouïghours, mais selon le chercheur Adrien Zenz, des campagnes  de stérilisation forcée sont pratiquées.

https://www.franceculture.fr/geopolitique/comprendre-la-repression-des-ouighours-par-la-chine-en-quatre-points-cles

Plus d’un million de musulmans de cette minorité musulmane seraient enfermés dans des “camps de rééducation”. Les témoignages des survivants font état de torture, de viols ainsi que de conditions de détentions inhumaines.

Mishka Gharbi