Maroc. Démantèlement d’une cellule terroriste à Tétouan

 Maroc. Démantèlement d’une cellule terroriste à Tétouan

Maroc- Les objets saisis dans l’opération de démantèlement d’une cellule terroriste à Tétouan, vendredi, 4 décembre 2020. Crédit photo : DR

Le bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé, vendredi matin (4 décembre), sur la base de renseignements fournis par les services de la direction générale de la surveillance du territoire, une cellule terroriste affiliée au dénommé “état islamique” dont les membres sont actifs  à Tétouan.

 

L’intervention sécuritaire a été menée par la force spéciale relevant du groupe d”intervention rapide. Les agents de sécurité ont interpellé trois extrémistes aux liens présumés avec cette cellule terroriste, âgés entre 21 et 38 ans. L’un d’entre eux a des liens familiaux avec un combattant dans les rangs de Daech sur la scène syro-irakienne.

>> Lire aussi : Tanger. Démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à Daech

Les fouilles menées par les officiers du BCIJ et les experts de scènes de crimes ont permis de saisir un étendard de “Daech”, un manuscrit comportant le texte d’allégeance au prétendu calife de l’organisation, ainsi que plusieurs armes blanches de diverses tailles et des équipements informatiques et électroniques.

Les officiers ont également saisi des produits chimiques destinés à la fabrication d’engins explosifs improvisés. Des sacs de soufre et de phosphore, des barils de benzène, des bouteilles d”alcool brulant, des tournevis, des balles métalliques et des clous, et des fils électriques et des batteries électroniques.

Etape avancée du projet terroriste

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que cette cellule terroriste a atteint une étape avancée de préparation de ses projets terroristes. La cellule détenait une vidéo dans laquelle ses membres prêtent allégeance au prétendu émir de l’Etat islamique et précisent les objectifs généraux de leurs plans terroristes.

Les enquêtes et investigations ont révélé que les mis en cause ont effectué plusieurs visites exploratoires pour identifier les cibles qu’ils comptent attaquer. Et ce, avec des engins explosifs, ou via des méthodes de terrorisme individuel, similaires à la méthode utilisée par les combattants de “Daech”.

>> Lire aussi : Maroc. Opération antiterroriste de grande envergure dans plusieurs villes

Le 10 septembre dernier, le BCIJ avait démantelé une cellule terroriste  affiliée à l’organisation dite Etat islamique. Les forces de sécurité ont mené des opérations de ratissage des locaux et appartements, exploités par les mis en cause comme lieux sécurisés et base-arrière de soutien logistique. Bilan: une saisie de 3 ceintures explosives contenant des tubes pour charger des objets explosifs. Selon les recherches, le chef de cette cellule avait planifié, avec ses complices, de mener des opérations terroristes visant plusieurs installations et sites sensibles, en utilisant des engins et des ceintures explosifs.

>> Lire aussi :

Cellule terroriste de Témara. Le BCIJ découvre de nouvelles preuves

La cellule de Témara préparait un attentat identique à celui d’Argana

 

Mohamed El Hamraoui