Solidarité tous azimuts envers les démunis

 Solidarité tous azimuts envers les démunis

Des enfants de rues marocains fumant des stupéfiants dans une rue de Tanger. Durant mars 2020


Dans ce contexte particulier lié à cette pandémie, le Maroc s’efforce de mettre en place toutes les mesures qui s’imposent notamment envers les touchés. Un plan d'action pour la protection des enfants en situation de vulnérabilité vient d’être mis en place.


S’il est une population qui est la plus touchée par cette crise planétaire, ce sont bien les personnes les plus démunies, en situation précaire. Un point délicat auquel le gouvernement marocain essaye de trouver tous les mécanismes à mettre en place le plus rapidement possible. L’enjeu est de taille et les enfants sont en première ligne…


Le ministère de la Solidarité est plus que jamais sollicité. Parmi les actions qu’il entreprend, la mise en place d’un plan d’action pour protéger les enfants en situation de vulnérabilité contre les répercussions du confinement que vit le Royaume. Ce plan consiste à fournir divers services d'urgence destinés à ces enfants, en particulier ceux vivant dans les établissements de protection sociale et les enfants des rues.


>> Lire aussi : Un bouclier social pour étayer l’état d’urgence sanitaire


En matière de prise en charge des enfants des rues, le ministère a mis en place en coordination avec l’Entraide nationale, des numéros de téléphone des unités de protection de l’enfance et d’assistance sociale à disposition des acteurs territoriaux, pour recevoir des informations sur la localisation des enfants des rues, afin de leur fournir le soutien nécessaire, soit en les réintégrant au sein de leurs familles, ou en leur procurant un hébergement d’urgence.


Des numéros de téléphone ont été fixés, destinés à tous les établissements de protection sociale, pour joindre près de 25 unités de protection de l’enfance, de même que des équipes d’assistance sociale pour les enfants, dans les délégations de l’Entraide nationale des provinces ne disposant pas d’unités de protection de l’enfance afin de recevoir des appels téléphoniques d’enfants victimes de toutes formes de violence et d’exploitation.


>> Lire aussi : Renforcement des mesures de confinement


Le soutien psychologique à distance des enfants dans les établissements de protection sociale est également pris en compte. Le ministère de la Solidarité, en coordination avec l’Entraide nationale, a mobilisé une équipe de psychologues cliniciens et a affiché leurs numéros de téléphone et adresses électroniques au sein des établissements de protection sociale, pour recevoir les appels d’enfants ayant du mal à s'adapter en cette période de confinement afin de leur fournir des services de soutien psychologique à distance. Cette assistance psychologique est également destinée pour conseiller les éducateurs et les fonctionnaires des établissements.


Le ministère de la Solidarité s’est également rapproché des associations qui ont entamé des projets visant à faire face aux conséquences sociales de la prise en charge et de la protection des enfants afin de mener conjointement ses actions.


Conscient des enjeux, le Maroc prend à bras le corps le volet social et sociétal afin d’aider les plus démunis en cette période de crise. Le défi est lourd, les actions urgentes sont nombreuses mais s’il est un fait, c’est que la prise de conscience est bien là pour faire le maximum afin de sortir de cette crise avec le moins de dégâts possibles.

Ahlam Jebbar

Ahlam Jebbar