Maroc. Entrée en vigueur de la zone de libre échange avec l’UE

 Maroc. Entrée en vigueur de la zone de libre échange avec l’UE

Les produits provenant de l’UE rentreront au Maroc à partir d’aujourd’hui


C’est aujourd’hui, jeudi 1er Mars 2012 qu’entre en vigueur la zone de libre échange entre l’Union Européenne et le Maroc pour les produits industriels. Une date qui marque la fin du démantèlement douanier progressif.




 


Les produits provenant de l’UE rentreront donc au Maroc à partir d’aujourd’hui, jeudi 1er mars 2012 à droit zéro, mais demeureront soumis néanmoins à la TVA à l’importation (environ 20%) et la taxe parafiscale à l’importation qui est de 0,25% ad valorem.


Une décision dont l’impact est d’autant plus significatif que les produits européens, qui représentent plus de 57% de la valeur des importations du Maroc proviennent surtout du secteur industriel.


 


Des produits plus compétitifs


Les produits en plastique, en caoutchouc, en aluminium viennent en tête des produits qui devraient bénéficier de cette mesure. Figurent également sur cette liste les produits ménagers comme les appareils d’éclairage électrique ou les tapis, ainsi que les voitures de tourisme ou tous les véhicules terrestres, les tracteurs…


Cette suppression des droits d’importation sur les produits de l’UE devrait rendre ces derniers plus compétitifs sur le marché marocain par rapport à ceux des pays concurrents, en particulier les pays asiatiques.


A titre d’exemple, les voitures neuves importées de l’UE rentreront donc au Maroc à droit zéro alors que pour les voitures importées d’Asie, les droits de douane resteront à 17,5%.


Mais il faut bien préciser qu’il s’agit des voitures qui sont importées par le concessionnaire. Par contre, tout véhicule neuf acheté en Europe et importé au Maroc par un particulier se verra appliquer un taux de 20% de droits de douane car il sera assimilé à un véhicule d’occasion.


Pour ce qui est des produits usagés, le démantèlement ne connaît pas d’avancées pour le moment. Le calendrier pour ce démantèlement est actuellement en cours de préparation par les autorités marocaines et devrait voir le jour au courant de l’année 2012. Les voitures de tourisme d’occasion sont absentes, par contre, de cet accord d’association.


 


Des échanges à équilibrer


Dans l’avenir, la zone de libre-échange UE-Maroc continuera à être renforcée par la mise en œuvre du statut avancé et différents accords à caractère commercial, notamment l’accord agricole qui vient d’être adopté par le Parlement européen, l’accord sur la libéralisation des services en cours de négociations, ainsi qu’un possible accord de libre-échange approfondi et global.


Les produits marocains qui rentrent dans l’UE sans droit de douane depuis 1976 restent, toutefois, subordonnés à la présentation d’un certificat d’origine.


Reste que pour l’heure les importations en provenance de la zone euro s’élèvent à 167 milliards de dirhams, contre 93 milliards d’exportations. Le besoin de rééquilibrer les échanges avec l’UE est donc plus que jamais d’actualité.


Notons  quel’accord d’association entre le Maroc et l’Union européenne avait été signé le 26 février 1996 et est entré en vigueur le 1er mars 2000. Il prévoyait l’instauration progressive d’une zone de libre-échange industrielle sur 12 ans et une libéralisation progressive des échanges agricoles.?? Le calendrier a donc été respecté au jour près !


Ahlam Jebbar




 

Ahlam Jebbar

Ahlam Jebbar