Ahmed Khadar remporte l’Étalon d’Or de Yennenga au Festival panafricain

 Ahmed Khadar remporte l’Étalon d’Or de Yennenga au Festival panafricain

L’épouse, interprétée par Yasmin Warsame, est atteinte d’une grave maladie et doit se faire opérer. Son mari Guled, doit trouver l’argent nécessaire pour sauver sa femme

Le 27è Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou attribue l’Étalon d’Or de Yennenga au réalisateur somalien Ahmed Khadar 

La 27è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou (Fespaco), dévoile samedi 23 octobre son palmarès officiel. L’Étalon d’Or de Yennenga  est attribué au long-métrage “La femme du fossoyeur” du  réalisateur Ahmed Khadar.

Le jeune réalisateur de 40 ans, somalien de nationalité finlandaise, Ahmed Khadar  est né à Mogadiscio. Il immigre en Finlande avec sa famille. Il avait 16 ans et un statut de réfugié. « La femme du fossoyeur » est son premier long-métrage. Qu’il soit récompensé dans ce festival africain mondialement connu pour un premier essai, représente une belle consécration. Le film a également remporté le prix de la meilleure musique.

Cinémas d’Afrique et de la diaspora, nouveaux regards

Présenté en juillet au festival de Cannes, dans le cadre de la Semaine internationale de la critique, “La femme du fossoyeur” avait reçu bon accueil. C’est une histoire d’amour poignante d’un couple vivant avec leurs fils dans un quartier pauvre de Djibouti. Nasra, l’épouse, interprétée par le mannequin canadien née en Somalie Yasmin Warsame, est atteinte d’une grave maladie et doit se faire opérer. Son mari Guled, fossoyeur de son métier, doit trouver l’argent nécessaire pour sauver sa femme et payer l’opération. Le film est tourné à Djibouti.

Ce festival, le Fespaco, qui creuse son sillon depuis 50 ans maintenant, véhicule entre autres objectifs, la promotion de l’industrie cinématographique du continent africain. Chaque nouvelle édition est donc un forum de rencontres  des acteurs du monde du cinéma, professionnels et amateurs du 7ème art.

Pour cette 27ème édition, la thématique retenue est “Cinémas d’Afrique et de la diaspora. Nouveaux regards, nouveaux défis”. Le pays invité d’honneur est le Sénégal. Le Comité international d’organisation a sélectionné 239 films issus de 50 pays et 17 films de 15 différents pays. La compétition était ardue.

C’est donc « La femme du fossoyeur » qui remporte le Premier Prix. La Haïtienne Gessica Geneus reçoit L’Étalon d’argent pour “Freda”. La réalisatrice tunisienne Leyla Bouzid obtient pour son dernier film, “Une histoire d’amour et de désir”, l’Étalon de bronze.

>> Lire aussi :Sortie le 1er septembre « Une histoire d’amour et de désir » le nouveau film de Leyla Bouzid

Mishka Gharbi