Fichage ethnique au PSG : L’association Les Indivisibles porte plainte pour « discrimination »

 Fichage ethnique au PSG : L’association Les Indivisibles porte plainte pour « discrimination »

FRANCK FIFE / AFP


Dans un courrier adressé au procureur de la République, l'association Les Indivisibles, a porté plainte contre X pour « discrimination » après les dernières révélations des Football Leaks.


L’association Les Indivisibles a porté plainte contre X pour «discrimination» en réaction aux révélations des Football Leaks sur le fichage ethnique de jeunes joueurs au PSG, selon un courrier adressé au procureur de la République de Paris et consulté ce mardi 18 décembre par Le Courrier de l’Atlas.


De 2013 au printemps 2018, la cellule de recrutement du PSG a mentionné des critères ethniques dans ses fiches d'évaluation de jeunes joueurs, classés comme «Français», «Maghrébin», «Antillais», «Africain» dans le cadre du recrutement du centre de formation parisien pour la cellule nationale lorsqu'elle était dirigée par Marc Westerloppe (2013-2018). 


Mediapart et France 2 se sont également fait l’écho de l'existence jusqu'à récemment d'un fichage en région Ile-de-France, avec un codage : « BR » pour Beur, « BC » pour Blanc, « BK » pour Black, « AS » pour Asiatique. 


Ainsi pour le recrutement en Île-de-France, les informations ethniques étaient consignées dans « la quatrième colonne des carnets de recrutement ». 


Le PSG a confirmé «que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Île-de-France».



Pour se défendre le club n’a donc pas nié les faits qui lui sont reprochés mais a mis en avant des maladresses et un ignorance de la législation.



Face à ces révélations, l’association Les Indivisibles a saisi le procureur «d'une plainte contre X pour discrimination ainsi que pour collecte et traitement de données à caractère personnel faisant apparaître les origines raciales ou ethniques». 


L’association Les Indivisibles a notamment pour objet la de promotion de la diversité culturelle et l’égalité des chances, la citoyenneté, à travers le vivre ensemble et le respect mais aussi: « Dénoncer et lutter contre les discriminations ». «Il apparaîtrait que […] certains joueurs auraient été évincés du recrutement au sein de ce club sur le seul fondement de leur origine ethnique» en violation du code pénal, argumente l'avocat de l'association Hosni Maati. 



« L’enquête interne du Paris Saint-Germain démontre qu’il n’y a pas eu de cas avéré de discrimination. Le Paris Saint-Germain annonce la mise en place de mesures visant à renforcer les pratiques éthiques au sein du Club. Pour autant, il est évident que cette enquête ne présente pas toutes les garanties d’impartialité nécessaire à exclure la mise en cause de la responsabilité pénale du club », martèle maître Hosni Maati. 

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune