Dernière minute : Tentative de Coup d’État en cours au Gabon

 Dernière minute : Tentative de Coup d’État en cours au Gabon


À 6h30, heure locale, ce lundi matin, des militaires gabonais ont pris possession de la radio publique à Libreville et ont lu une déclaration annonçant la mise en place d'un « Conseil national de restauration ». Des coups de feu ont ensuite été entendus dans la capitale gabonaise, alors que le président se trouve en convalescence au Maroc.


Le discours du Nouvel An d'Ali Bongo « a renforcé les doutes sur la capacité du président à continuer à assumer les responsabilités de sa charge », a déclaré le lieutenant Kelly Ondo Obiang, se présentant comme commandant-adjoint de la Garde Républicaine et président d'un autoproclamé Mouvement patriotique des forces de défense et de sécurité du Gabon. La déclaration appelle également « à tous les jeunes des forces de défense et de sécurité et à toute la jeunesse gabonaise de se joindre à nous ».


Des coups de feu ont été entendus au même moment autour de la Radio Télévision Gabonaise (RTG), sur le boulevard Triomphal, dans le centre-ville. Des blindés des forces de sécurité gabonaises bloquaient à 7 h l'accès à ce boulevard, a constaté un correspondant.


Ali Bongo a été hospitalisé le 24 octobre après avoir été victime d'un AVC lors d'une conférence économique en Arabie saoudite, selon des sources citées par Reuters. Hospitalisé plusieurs jours à l'hôpital Roi Fayçal de Riyad, il a poursuivi sa convalescence au Maroc, laissant son vice-président exercer le pouvoir en son absence sur décision de la Cour constitutionnelle.


Rached Cherif


(Avec AFP)

Mohamed C.