Berlin : Une église ouvre ses portes pour les prières du ramadan

 Berlin : Une église ouvre ses portes pour les prières du ramadan

En raison de la distanciation physique à respecter

Prière du vendredi à…. l’église. En raison de l’exiguïté de la mosquée voisine pour cause d’obligation de distanciation physique, une église de Berlin a ouvert ses portes aux fidèles musulmans pendant le mois de ramadan. 

La mosquée Dar Assalam dans le quartier Neukölln, dans le centre de la capitale allemande, Berlin, a pu rouvrir ses portes le 4 mai, comme les autres lieux de culte du pays. Mais, en raison de l’obligation de maintenir 1,5 mètre entre chaque fidèle, elle ne pouvait plus accueillir tous les fidèles qui y avaient leurs habitudes avant la crise sanitaire due à la covid-19. D’autant plus qu’à l’occasion du mois de ramadan, qui a pris fin le 24 mai cette année, la pratique religieuse augmente généralement au sein de la communauté musulmane.

L’église Martha Lutheran de Kreuzberg, à quelques rues de là à Berlin, a donc proposé d’ouvrir ses portes pour la tenue des prières du vendredi du mois saint. « C’est un grand signe et cela apporte de la joie pendant le ramadan et de la joie au milieu de cette crise », a déclaré l’imam de la mosquée à l’agence de presse Reuters. « Cette pandémie a fait de nous une communauté. Les crises rassemblent les gens. »

>>Lire aussi : Imam : 24 heures dans la vie de Mustapha Annouas

“Sentiment étrange”

« C’était un sentiment étrange à cause des instruments de musique et des icônes », a déclaré le membre de la congrégation Samer Hamdoun, notant le contraste avec le culte islamique, dont les lieux de culte ne contiennent jamais de représentations animales ou humaines. « Mais quand vous regardez, quand vous oubliez les petits détails. C’est la maison de Dieu à la fin. »

« J’ai prononcé un discours en allemand », a expliqué la pasteur Monika Matthias. « Et pendant la prière, je ne pouvais dire que oui, oui, oui, parce que nous avons les mêmes préoccupations et nous voulons apprendre de vous. Et c’est beau de ressentir cela les uns envers les autres. »

>>Lire aussi : Le roi Mohammed VI appelle au dialogue des trois religions abrahamiques

Rached Cherif