L’accord UE-Mercosur reporté, délivrance pour les agriculteurs marocains

 L’accord UE-Mercosur reporté, délivrance pour les agriculteurs marocains

REUTERS/Youssef Boudlal (Maroc)

L’Europe demeure le premier marché pour les exportateurs marocains de fruits et de légumes, en représentant les deux tiers des exportations marocaines des produits agricoles. Cette semaine, l’accord UE-Mercosur a été déclaré reporté, une bonne nouvelle pour les agriculteurs marocains.

Lors d’un Conseil des ministres européens de l’agriculture, l’Allemagne a annoncé son refus de ratifier l’accord UE-Mercosur (Communauté économique des pays d’Amérique du Sud) pour des raisons liées aux problématiques environnementales. 

L’entrée en vigueur de l’accord commercial UE-Mercosur est reporté pour quelques années. Ceci représente un « ouf de soulagement » pour les producteurs-exportateurs de fruits et légumes marocains. En effet, plusieurs pays de Mercosur sont de sérieux concurrents du Maroc, dont notamment le Chili et l’Equateur, membres associés du Mercosur (Mercado commun Del Sur) qui sont dans le Top 20 mondial des exportateurs de fruits et légumes. 

>> Lire aussi : La fermeture des frontières met à nu la dépendance aux saisonniers étrangers

L’accord UE-Mercosur prévoyait, entre autres, une réduction des droits de douane sur les produits exportés par ces pays vers ceux de l’UE de zéro à 15 ans selon les produits. Nous ne savons pas combien d’années durera le répit mais le bon sens exige de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

>> Voir aussi : Fabrizio Delage Paganini : “Quelle agriculture pour le Maroc post covid ?”

Malika El Kettani