Le rôle de la femme marocaine dans les Forces armées royales célébré

 Le rôle de la femme marocaine dans les Forces armées royales célébré

Réalisé par l’historiographe du Royaume et porte-parole du Palais Royal, Abdelhak Lamrini, un album photo sur le rôle de la femme marocaine dans les différentes composantes des Forces armées royales (FAR) vient de paraître aux éditions du Palais Royal. Élaboré en coordination avec la Direction de l’histoire militaire, il met à l’honneur la compétence et le sacrifice de ces femmes pour le développement de leur pays.

Intitulé “Le rôle de la femme marocaine dans les différentes composantes des FAR : album photo avec commentaires et données”, l’album se compose de 8 chapitres de photos sélectionnées de différentes contributions de la femme marocaine dans les domaines militaires.

Célébration de la femme marocaine militaire

Les chapitres de cet album de 120 pages offrent un panel de photos témoignant du rôle de la femme marocaine dans le domaine militaire à travers l’histoire du Maroc. Il s’agit des “unités terrestres, aériennes et maritimes et de la Gendarmerie royale”, “l’arme de transmission – la santé militaire – les services administratifs – les services sociaux”, “les écoles et instituts militaires”, “le service militaire”, “les démonstrations militaires”, “les contingents militaires”, “la cérémonie de prestation du serment” et “le sport militaire”.

M. Lamrini a affirmé, dans la préface de l’album, que les rangs des unités de santé militaire, des Forces Royales Air et de la Marine royale, de la Gendarmerie royale et d’autres comprennent, année après année, un grand nombre d’officiers et de sous-officiers femmes qui travaillent aux côtés de leurs collègues avec efficacité et sincérité.

>> Lire aussi : Guerguerat. Les FAR lancent une opération de sécurisation

Formation sur tous les fronts

Tenant compte du rôle effectif joué par la femme sur les plans éducatif et social, les services sociaux des FAR, présidés par la Princesse Lalla Meryem, préparent chaque année une promotion de filles militaires et assurent leur formation militaire, éducative et médicale.

L’historiographe du Royaume a, en outre, relevé que “ces filles militaires, qu’elles soient officiers et sous-officiers, infirmières, éducatrices, assistantes sociales et engagées dans le service militaire, sont mobilisées pour répondre à l’appel de la patrie et fournir les soins nécessaires aux hommes des FAR qui veillent sur l’intégrité du territoire marocain et sont à l’affût des intrus sous le leadership de SM le Roi, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales”.

Compétence et sacrifice

Le porte-parole du Palais Royal a ajouté, plus loin, que la femme marocaine, tant civile que militaire, “fait preuve de sa compétence et son sacrifice pour contribuer aux efforts visant à protéger le pays et élever son niveau social, économique et culturel, notamment grâce à l’expertise, le savoir, les expériences, et le courage qu’elle a acquis”.

“Les Marocains, qu’ils soient civils ou militaires, hommes ou femmes, restent fidèles à notre éternelle devise : Dieu, la Patrie, le Roi”, a conclu Abdelhak Lamrini.

>> Lire aussi : Maroc à l’ONU : l’égalité femmes-hommes est un “impératif juridique”

>> Voir aussi : L’aumônerie militaire, entre religion et patriotisme

Malika El Kettani