Portrait, Khadjou Sambé, première femme Sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle

 Portrait,  Khadjou Sambé, première femme Sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle

Pendant deux ans et demi ses parents lui ont interdit d’aller dans l’eau. Khadjou a persévéré

Khadjou Sambé est sénégalaise et les vagues qui attirent bien des touristes dans son pays, elle a su les dominer comme aucune autre la-bas. Khadjou Sambé est la première surfeuse professionnelle de ce pays d’Afrique.

Elle a du style, de la volonté et la rage de réussir chevillée à la planche. Ses effort ont fini par porter leurs fruits. Khadjou est la première femme Sénégalaise à devenir surfeuse professionnelle.

“Quand je suis dans l’eau. Je ressens quelque chose d’extraordinaire, quelque chose de spécial et j’oublie les problèmes”. Ce sont les mots de cette jeune femme qui s’est battue pour être reconnue.

Depuis son village de pêcheurs, Khadjou regardait les hommes s’entrainer. Pendant deux ans et demi, ses parents lui ont interdit d’aller dans l’eau. Elle a persévéré et a fini par avoir le dernier mot.

“Si vous voulez progresser, conseille-t-elle, il ne faut pas écouter ce qu’on vous dit”.

<< Lire aussi :Asma Niang rêve toujours de Jeux Olympiques

Sa chance est d’avoir rencontré Rhonda Harper, une Américaine, fondatrice d’une école de surf pour les filles de couleur. Elle l’a invitée en Californie. Elle l’a décrit comme une surfeuse dynamique et fougueuse.

https://www.lapresse.ca/voyage/afrique/2019-07-31/le-nouveau-paradis-africain-des-surfeurs

Le Covid et les plages de Dakar fermées  n’ont pas entamé le moral de Khadjou, désormais célébrée dans son pays et ailleurs dans le monde.

Quand elle se réveille le matin, elle se dit; “Khadjou tu as quelque chose à faire. Il faut aller droit au but”.

Mishka Gharbi