USA : Boogaloo, un mouvement anti-gouvernement qui promeut la guerre civile et raciale

 USA : Boogaloo, un mouvement anti-gouvernement qui promeut la guerre civile et raciale

Le mouvement Boogaloo rassemble aussi bien les partisans des armes à feu que des milices anti-gouvernement

Les Boogaloo portent des fusils d’assaut, des chemises hawaïennes et des tenues militaires. Ils se préparent à une deuxième guerre civile américaine et ils ont la haine de la police et des autorités.

Ils ont été repérés lors des manifestations à Kenosha dans le Wisconsin et à Richmond en Virginie, dans le Michigan également dans plusieurs autres villes américaines. C’est le mouvement extrémiste Boogaloo.

Selon les partisans de ce mouvement d’extrême droite, la recette de la guerre civile consiste en la violation de la Constitution par le gouvernement. ” C’est le premier acte de déclaration d’une guerre civile et nous sommes là pour dire que nous sommes prêts”, déclarent-ils sans complexe face aux caméras.

Il est difficile d’estimer leur nombre exact. Mais les adeptes de Boogaloo sont en train de gagner du terrain. Pourtant à la base de ce mouvement violent, une simple plaisanterie. En 2018, Boogaloo était une plaisanterie relayée en ligne en référence au film de breakdance sorti en 1984 ” Breakin’2: Electric Boogaloo”.

Ce mouvement d’extrême droite perturbe systématiquement les manifestations anti-racistes

<< Lire aussi : Stains. Menaces de mort sur le maire qui dénonce les violences policières

Depuis l’idée selon laquelle une deuxième révolution américaine est sur les portes a fait son chemin. “Les membres de Boogaloo sont des patriotes armés qui se lèveraient pour renverser un gouvernement tyrannique”, analyse non sans ironie, J.J MacNab, spécialiste des milices. Les habitués des forums de défense des armes à feu ont rebaptisé cette “croyance” le Boogaloo.

https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/lAmerique-Trump-extremistes-decomplexes-2017-08-16-1200870042

Depuis un moment, ce mouvement d’extrême droite perturbe systématiquement toutes les manifestations anti-racistes aux États Unis.

Après des actes de violence et même des meurtres de policiers, des adeptes Boogaloo ont été interpelés.  D’autres membres de ce mouvement anti-gouvernement qui promeut la guerre civile et raciale ont été arrêtés ces derniers mois.

Les Boogaloo communiquent par le biais des réseaux sociaux et sont suivis par des milliers de followers. Une étude publiée par le Tech Transparency Project énumère près de 125 groupes partisans de l’idéologie Boogaloo sur Facebook. Leurs abonnés discutent d’armes à feu et d’explosifs.

Ils fomentent sans cesse des plans pour attaquer les autorités au cas où une deuxième révolution éclate !

 

Mishka Gharbi