Société.Salon anticolonial : dire stop à toutes les discriminations

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Dans le cadre de la semaine anticoloniale et antiraciste, ce week-end (10-11 mars) à la Bellevilloise (Paris 11e) aura lieu le salon anticolonial.

En lutte

La 13ème édition de la semaine anticoloniale sera déroulera entre du 10 au 30 mars. De nombreuses organisations du réseau « sortir du colonialisme » sont particulièrement mobilisées durant ces quelques jours afin de lutter contre toutes les formes de racisme, pour l'égalité entre les peuples et la solidarité internationale. Le rendez-vous annuel du salon anticolonial à la Bellevilloise constitue un condensé de débats, de projections, d’œuvres artistiques sur les différentes luttes engagées.

Racisme d'Etat

Cette année à la Bellevilloise, l'un des grands thèmes sera le racisme d'Etat, développé lors d'un débat intitulé « Offensives du racisme d’Etat, islamophobie, négrophobie : comment l’antiracisme politique peut-il contre-attaquer ? ». Parmi les intervenants seront présents Eric Fassin, professeur de sociologie à Paris VIII, Alima Boumédienne, présidente de Femmes Plurielles, mais également Omar Slaouti, du Comité Ali Ziri. Il devrait être largement question du cas d'Ali Ziri, décédé suite une interpellation musclée en 2009, alors qu'il avait 69 ans.

Le cas Ali Ziri

Suite à une procédure de sept ans, la justice française clôt définitivement le dossier en février 2016. L'affaire a été portée devant la Cour européenne des droits de l'homme. Une affaire marquée par les nombreuses zones d'ombre ne permettant pas de connaître toute la vérité sur ce décès. L'année dernière (2017), l'ONG Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) publiait un rapport mettant en doute l'impartialité de l'enquête : « Cette affaire souligne enfin un système d’enquête défaillant, dans lequel les investigations ont été réalisées prioritairement par des pairs et n’ont pas permis de relever les déclarations contradictoires, incohérences ou incertitudes concernant le déroulé les faits ».

Marche contre le racisme

Un autre point important du salon du colonialisme sera la mobilisation pour la Marche contre le racisme et les violences policières qui aura lieu le 17 mars. Le cas d'Ali Ziri est loin d'être esseulé. De nombreuses familles ont perdu un père, un frère, un fils lors d'une interpellation ayant mal tourné. Le 17 mars, cette grande marche sera l'occasion pour les associations, et autres organisations, de dire stop aux violences policières, de réclamer vérité et justice pour les personnes mortes aux mains de la police, mais aussi d'exiger la fin de la « chasse aux migrants » et tout simplement stop à toutes les formes de discrimination.

Charly Célinain

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer