43è Festival International de Films de Femmes contre vents et pandémie

 43è Festival International de Films de Femmes contre vents et pandémie

Aïssa Maïga est passée à la réalisation avec « Regard Noir »

La 43 ème édition du Festival international de films de femmes se tient du 2 au 11 avril, entièrement en ligne, avec pour invitée d’honneur la comédienne Aïssa Maïga.

Tout le Festival est en ligne et ça n’enlève rien à son charme. La programmation est toujours aussi engagée que passionnante. Avec des projections de films inédits et les traditionnelles compétions. Des rencontres virtuelles et des débats seront organisés avec des réalisatrices pour interagir avec le public. Des rencontres animées par Aïssa Maïga, Maria De Medeiros, Monika Treut, Firouzeh Khosrovani, Hélène Delprat, Helen Doyle et bien d’autres…

Une édition virtuelle qui se tient du 2 au 11 avril, avec pour invitée d’honneur Aïssa Maïga. Après avoir enchainé les premiers rôles au Cinéma comme au Théâtre et marqué les esprits avec son livre “Noire n’est pas mon métier”, Aïssa Maïga est passée à la réalisation avec « Regard Noir ». Un premier documentaire coréalisé avec Isabelle Simeoni.

La réalisatrice tunisienne Raja Amari est de la partie

Autre moment fort du festival, la diffusion du film Ghofrane et les promesses du printemps de la réalisatrice tunisienne Raja Amari. La projection sera suivie, jeudi 8 avril à 18h, d’une rencontre avec les étudiants.

>> Lire aussi :Vient de paraître  « 100 grands films de réalisatrices », quand les femmes s’emparent du cinéma !

Le jeune public n’est pas en reste. De la Turquie à la France, en passant par l’Algérie et l’Allemagne, une programmation a été concoctée pour donner envie aux jeunes cinéphiles de découvrir des films, se poser des questions et réfléchir au monde qui les entoure.

Fidèle à sa renommée qui a dépassé le frontières de la France, le Festival des femmes réunit dans la section Compétition, des fictions, des documentaires et des courts métrages réalisés par des cinéastes de tous bords. Certains connues et reconnues. Mais d’autres non, que le festival se fait un point d’honneur de faire découvrir au public.

Depuis 1979, le Festival International de Films de Femmes de Créteil soutient la diversité en soutenant les réalisatrices du monde. Cette année, il poursuit sa mission contre vents et pandémie.

Mishka Gharbi