Immigration, Gaza : Darmanin à Alger pour une visite à enjeux multiples

 Immigration, Gaza : Darmanin à Alger pour une visite à enjeux multiples

XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a effectué une visite en Algérie où il a été reçu par le président algérien Abdelmadjid Tebboune. La visite s’est concentrée sur diverses questions de coopération entre les deux pays, y compris la lutte contre la criminalité organisée, les enjeux migratoires, la mobilité, et la sécurité civile. Une dimension supplémentaire a été ajoutée à cette visite, avec des discussions sur les conséquences de la crise en cours au Proche-Orient.

La visite de Gérald Darmanin revêt une importance stratégique, car elle intervient en plein examen du projet de loi sur l’immigration en France. Un projet que le ministre porte lui-même. Les discussions avec les homologues algériens sont cruciales, car elles dépassent les questions de politique intérieure pour aborder des problématiques régionales et internationales.

Les relations entre la France et l’Algérie sont complexes et marquées par l’histoire. Les deux pays sont inextricablement liés, mais ils ont également des différends, notamment en matière d’immigration et de sécurité. La visite de Gérald Darmanin intervient dans un contexte où la France cherche à rétablir des relations positives avec ses anciennes colonies du Maghreb, y compris l’Algérie.

 

Relations historiquement difficiles

La visite de Darmanin est également marquée par des questions non résolues, telles que l’Obligation de quitter le territoire français, qui a été rendue inefficace en raison du refus des pays du Maghreb de délivrer des laissez-passer consulaires. Les relations bilatérales sont souvent teintées de méfiance historique, malgré les efforts pour renforcer la coopération entre les deux pays.

Lire aussi >> Nouvelles tensions entre Paris et Alger après l’exfiltration d’une activiste

Ces différends ont atteint un somment fin 2021 lorsque Paris a décidé unilatéralement de fortement réduire le nombre de visas délivrés pour les ressortissants du Maghreb. Depuis, les relations avec Alger ont continué à se tendre, notamment avec l’affaire Amira Bouraoui. Dans ce que des observateurs considèrent comme une politique de distanciation vis-à-vis de l’ancien colonisateur, l’Algérie a interdit sans préavis l’enseignement en français dans le pays le mois dernier.

Lire aussi >> L’Algérie met brutalement fin à l’enseignement en français dans le pays

En quittant l’Algérie, Gérald Darmanin laisse derrière lui des espoirs d’entente et de coopération, mais ces espoirs sont souvent voilés par les défis historiques et les questions non résolues. La France et l’Algérie continuent à naviguer sur des eaux parfois tumultueuses, cherchant un équilibre entre leurs intérêts nationaux et leurs relations régionales.

Mohamed C.