“L’armée israélienne veut anéantir le peuple de Gaza”, Ziad Medoukh, professeur de français à Gaza

 “L’armée israélienne veut anéantir le peuple de Gaza”, Ziad Medoukh, professeur de français à Gaza

Ziad Medoukh lors de son passage en France, invité par nos confrères de Radio Orient. Photo : DR

Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’Université Al-Aqsa de Gaza a appris la langue française en Algérie, en pleine décennie noire, auprès des Kabyles de Tizi Ouzou. Il vit à Gaza et n’a aucune intention de quitter l’enclave palestinienne et ce, malgré le blocus israélien qui perdure depuis 2007. Alors que Gaza est bombardée depuis une semaine par l’armée israélienne, nous avons réussi à joindre ce partisan de la résistance pacifiste mais qui ne mâche pas ses mots.

 

LCDL : Décrivez nous la situation à Gaza ?

Ziad Medoukh : Comme vous pouvez vous en douter, la situation est catastrophique et le pire est à venir. En termes humains, le bilan est très lourd. Par rapport aux civils israéliens, nous n’avons pas d’abris ici pour nous réfugier. En une semaine, nous avons fait face à 1 500 raids israéliens qui ont causé la mort à 200 civils Palestiniens. Parmi eux, 50 enfants et 30 femmes.

5 000 Palestiniens ont été déplacés suite à la destruction de leur maison. Les centrales électriques ont été bombardées par l’armée israélienne. Résultat : nous avons droit à 3 heures d’électricité par jour. Les points de passages vers l’extérieur sont tous fermés.  Nous manquons de carburant, de médicaments et les hôpitaux sont débordés.  Les réseaux de communication, internet, etc., tout est perturbé.

>> Lire aussi : Nakba : il y a 73 ans, 800 000 Palestiniens étaient chassés de leur terre

Quel est l’état d’esprit des Gazaouis ?

Même si c’est difficile, les Gazaouis sont résistants. Et ils ne lâcheront jamais cette terre, confiants qu’un jour la Palestine sera libre.

Ce n’est pas la première fois qu’ils doivent faire face à l’agression de l’armée israélienne. C’est la 4ème offensive militaire en douze ans, après celles de 2009, 2012 et 2014. Notre peuple est solidaire avec toutes les formes de résistance.

>> Lire aussi : Bombardements Gaza : hôpitaux et médias également touchés

On entend et on lit beaucoup ici en France que l’armée israélienne cherche à détruire le Hamas. Qu’en pensez-vous ?

Oui, je regarde les médias français. La couverture médiatique dans son ensemble m’est insupportable.  J’entends aussi les responsables israéliens dire qu’Israël n’est pas contre le peuple palestinien.

Si Israël avait de la sympathie pour les Palestiniens, alors ils ne bombarderaient pas les civils, ils arrêteraient le blocus à Gaza, ils n’empêcheraient pas les Gazouis de se faire soigner hors de l’enclave palestinienne.

A chaque fois, c’est la même histoire. L’armée israélienne dit qu’elle veut détruire le Hamas et curieusement après chaque attaque, le Hamas en ressort plus fort. L’armée israélienne ne cherche pas à détruire le Hamas, elle veut anéantir le peuple de Gaza.

>> Lire aussi : Point de vue – Guerre civile en Israël

 

 

Nadir Dendoune