Le monde de la culture appelé à se mobiliser le 4 mars

 Le monde de la culture appelé à se mobiliser le 4 mars

Les rues de Paris pendant la crise du coronavirus, les blancs manteaux est ferme, Paris le 17 février 2021. Magali Cohen / Hans Lucas / AFP

Pour marquer un an de restrictions dues au Covid-19, le monde de la culture est appelé à se mobiliser le 4 mars. Le but, trouver des solutions pérennes pour faire redémarrer le secteur.

 

Triste anniversaire

Un an. Voici un an que les restrictions s’abattaient sur le monde de la culture. Un an que les acteurs du secteur sont « privés d’une grande part de leurs activités et de leurs revenus » selon le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA). Ce dernier rappelle que les aides du gouvernement et des collectivités territoriales ne compensent pas « leurs pertes d’activités et leurs pertes économiques ». Le SMA s’inquiète également des perspectives peu réjouissantes pour 2021. Constatant l’amenuisement des budgets des collectivités territoriales et la réduction progressive du soutien financier du gouvernement.

>> Lire aussi : Musées fermés et lieux de culte ouverts ? “Art, Culture et Foi” s’adapte

Espoirs

Malgré ce constat, un motif d’espoir est quand même ressorti en ce début d’année. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot approuvait, mi-février, l’organisation de deux concerts tests. Sous différentes conditions et protocoles sanitaires, des concerts avec du public auront lieu, en mars et avril. Au Dôme de Marseille et à l’AccorHotels Arena de Paris-Bercy. Des expérimentations qui permettront de « quantifier ce qui se passe dans ces lieux et établir des protocoles efficients », se félicitait la ministre. En outre, le 18 février, le gouvernement a annoncé qu’une jauge de de 5 000 places assises serait autorisée pour les festivals d’été.

>> Lire aussi : Le monde de l’art fait bloc après 100 jours de fermeture des lieux culturels

Concertation et engagements

Les quelques motifs d’espoir liés à l’annonce des expérimentations ou des jauges pour les festivals estivaux sont loin d’être suffisants pour le SMA. Celui-ci appelle les acteurs de la culture à se mobiliser jeudi 4 mars. Le syndicat exige « Une méthodologie de travail pour la réouverture dans un calendrier réaliste pour les lieux culturels (…) [pour] arrêter de naviguer à vue de quinzaine en quinzaine ».

Concertation pour un plan de relance, aides de l’Etat, fonds pour l’emploi, prolongation de l’année blanche au-delà du 31 août 2021 pour tous les intermittents du spectacle, quelques demandes du monde de la culture pour espérer et avoir des perspectives. Après un an de restrictions, le SMA affiche sa volonté de trouver une issue : « La Culture est un bien commun (…) Elle ouvre des voies, offre des perspectives, appelle à réfléchir sur soi, sur les autres, sur le monde. Elle est un espoir. Nous allons la défendre ».

>> Lire aussi : Culture : une audience très attendue au Conseil d’Etat

 

Charly Célinain