Racisme : Traité de « vendu », un policier noir porte plainte

 Racisme : Traité de « vendu », un policier noir porte plainte

Image du policier noir au moment où on l’insultait de « vendu » lors de la manifestation du 2 juin 2020 contre les violences policières en hommage à Adama Traoré

Le racisme fait encore des ravages. Un policier noir a été insulté de « vendu » lors de la manifestation pour Adama Traoré. L’agent des forces de l’ordre a décidé de porter plainte devant cet acte de racisme. Le préfet de police de Paris, Didier Lallement l’a soutenu. Il a rappelé qu’il n’y a pas de race dans la police.

 

Il faisait partie des effectifs des forces de l’ordre venus encadrer la mobilisation contre les violences policières, devant le nouveau palais de justice de Paris, en début de semaine. Plusieurs manifestants ont scandé « Vendu » en direction de ce policier noir.

La video a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux. L’agent des forces de l’ordre a décidé de porter plainte. Le préfet de police de Paris lui a exprimé son soutien et a également saisi la justice.

>>Lire aussi : Pratiques policières : « Observer, filmer la police est un droit »

« Pas de race dans la police »

« Il n’y a pas de race dans la police, pas plus que de racisés ou d’oppresseurs racistes. Il y a des fonctionnaires qui s’engagent pour la liberté, l’égalité et la fraternité et cela au quotidien ! », a tweeté le préfet de police de Paris Didier Lallement. Néanmoins, il a décidé de poursuivre dans le « soutien total au fonctionnaire de la PP qui a fait l’objet de propos abjects lors de la manifestation du 2 juin. Il a porté plainte et je m’y associe. Son calme et sa dignité sont un exemple qui nous honore. »

Parallèle

La violence qui a touché les Etats-Unis avec la mort du citoyen américain noir George Floyd outre-Atlantique a relancé la mobilisation contre les violences policières en France. Le comité Adama, du nom de ce jeune noir décédé après son interpellation par des gendarmes en 2016, a fait le parallèle entre les deux affaires.

Adama Traoré est devenu, plus que jamais, le symbole de toutes les luttes contre les violences policières sur notre territoire.

Image du policier noir au moment de l'insulte
Image du policier noir au moment où on l’insultait de « vendu » lors de la manifestation du 2 juin 2020 contre les violences policières en hommage à Adama Traoré

>>Lire aussi : Affaire George Floyd : Des policiers se désolidarisent de leurs collègues

Chloé Juhel

Chloé Juhel