Vaccin : derrière le possible “remède”, un couple germano-turc milliardaire

 Vaccin : derrière le possible “remède”, un couple germano-turc milliardaire

Vaccin : Dr Ugur Sahin et Dr Özlem Türeci (Twitter)

Le vaccin promis par le géant américain Pfizer a mis la lumière sur une société dirigée par un couple germano-turc. Un modèle de réussite, de recherches et d’amour d’un homme, Dr Ugur Sahin et d’une femme, Özlem Türeci devenus milliardaires, il y a peu avec leur société de biotechnologies, BioNTech.

Cette pandémie ne nous laisse pas sans effets. Elle nous emmène dans des angoisses mais aussi des espoirs pour l’avenir. Ainsi, l’annonce par la société allemande BioNTech et le géant pharmaceutique, Pfizer, d’un possible vaccin a provoqué un focus mondial sur les créateurs et fondateurs de cette société pas comme les autres. A sa tête, fait rare pour être souligné, un couple marié et tous les deux chercheurs. Brillants, ils sont allemands et d’origine turque : Dr Ugur Sahin et Dr Özlem Türeci.

>>Lire aussi : Mohand Sidi Saïd, des montagnes kabyles aux gratte-ciels de Manhattan

Un homme et une femme rêvant de sciences

Ugur Sahin nait à Alexandrette en Turquie, il y a 55 ans. A l’âge de 4 ans, la famille de l’ouvrier turc travaillant dans l’usine de Ford, s’installe à Cologne. Son ambition : devenir dés son plus jeune âge médecin.Physicien de l’université de Cologne, il obtient de faire un doctorat sur l’immunothérapie des cellules cancéreuses.

Agée de 53 ans, Özlem Türeci est la fille d’un physicien turc qui a émigré depuis Istanbul. Pris de passion pour la recherche, elle s’oriente vers des études de médecine.  Elle s’est concentrée sur la recherche médicale et oncologique. Elle rencontre son mari au début de sa carrière à l’hôpital universitaire d’Hambourg. Le lendemain de leur mariage, les deux sont retournés au laboratoire de recherches. Le couple vit une époque suisse à Zurich, où le Dr Sahin fait partie de l’équipe de Rolf Zinkernagel, qui a gagné en 1996, le prix nobel de médecine.

Installé à Mayence, où Ugur Sahin donne des cours, le couple travaille d’abord dans la recherche des immunothérapies pour le traitement du cancer et des maladies graves. Selon un collègue, ils forment une “dream team” de scientifiques avec une même vision : celle de trouver un vaccin ou de nouvelles méthodes pour guérir les maladies.

 >>Lire aussi : Mohand Sidi Saïd (ex-Pfizer) : “On a fait un procès au Pr Raoult”

Un couple qui devient milliardaire mais reste modeste

En 2001, il crée la société Ganymed Pharmaceuticals, qui rassemblent leurs travaux dans la recherche contre le cancer en utilisant des anticorps efficaces. Quelques années plus tard, ils créent leur société BioNTech qui a des bureaux à Londres, à Berlin et Mayence et fait travailler 1800 personnes.

En 2016 le couple devient milliardaire en vendant leur société Ganymed pour 1,19 milliards d’euros. L’année dernière, il ouvre le capital de BioNTech. La valeur marchande de l’entreprise est de 17,81 milliards d’euros, faisant du couple le plus riche d’Allemagne.

Pourtant, si quelque chose caractérise le couple, c’est sa simplicité. Ils vivent dans un appartement avec leur fille, non loin de leurs bureaux. Ils roulent à vélo et n’ont même pas de voiture. Un responsable de Pfizer dans le New York Times, parle d’Ugur comme d’un “homme uniquement attiré par la science. Parler business n’est pas son truc. C’est un scientifique avant tout.”

 

>>Lire aussi : #1 Au cœur de la production de chloroquine et d’azithromycine 

>>Lire aussi : #2 Au cœur de la production de chloroquine et d’azithromycine

>>Lire aussi : Etienne Nouguez : “La chloroquine pourrait être génériquée”

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).